Actualités & Guides

Tout savoir sur les prêts en Belgique

Publié le 06 novembre 2021

Simulation de prêt hypothécaire chez ING

simulation prêt hypothécaire ing a venir.

Publié le 01 novembre 2021

Simulation de prêt hypothécaire chez Belfius

Simulation de prêt hypothécaire chez Belfius

Publié le 20 octobre 2021

Puis-je faire un prêt hypothécaire même si je suis fiché ?

Vous êtes fiché à la Banque Nationale de Belgique et vous souhaitez acheter une maison ? Voici vos options et tous nos conseils pour emprunter.

Êtes-vous fiché à la Banque Nationale ?

Si vous avez eu un retard de paiement de plus de 3 mois cette année, vous êtes probablement fiché à la BNB.

Découvrez dans notre guide comment savoir si vous êtes fiché .

Si vous êtes fiché, il existe plusieurs scénarios :

  • Vous avez plus de 1000€ de dettes : vous êtes interdit bancaire et aucun organisme de crédit ne peut vous prêter de l’argent.

  • Vous avez moins de 1000€ de dettes : vous pourrez peut-être obtenir un prêt, mais ce sera très difficile.

  • Vous avez remboursé vos retards de paiement : vous resterez fiché pendant 1 an après avoir réglé vos dettes. Vous avez de meilleures chances d’obtenir un crédit, même si cela ne sera pas facile.

Vous possédez déjà un bien immobilier

Si vous possédez déjà une maison, vous pourrez l’utiliser comme garantie du prêt. Cela s’appelle l’hypothèque. Une hypothèque donne le droit à votre prêteur de saisir votre bien et de le vendre pour récupérer son argent si vous êtes en défaut de paiement.

Vous ne possédez pas encore de bien immobilier

Dans le cas du prêt immobilier, il est possible d’emprunter même si vous ne possédez pas encore de logement car l’hypothèque porte alors sur le logement que vous souhaitez acheter. Cependant, pour que votre demande soit acceptée, vous devrez probablement fournir des garanties supplémentaires, comme une personne garante ou un co-emprunteur avec une situation financière stable.

Les prêts immobiliers pour les personnes fichées

Si vous êtes fiché, vous avez deux possibilités :

Nous ne pouvons pas vous garantir que ces organismes accepteront votre demande. Cela dépendra de votre situation personnelle et des exigences du prêteur.

Un prêt immobilier quand on est fiché : une bonne idée ?

Si vous êtes endetté, mieux vaut attendre de régulariser votre situation avant de demander un nouveau crédit. Vous serez dans de bien meilleures conditions financièrement pour choisir et acheter votre logement, et vous serez plus serein pour le remboursement du prêt.

##Tout savoir sur le fichage à la Banque Nationale

Publié le 20 octobre 2021

Quelle assurance pour votre prêt immobilier ?

Découvrez quelles sont les assurances disponibles pour un prêt immobilier et comment en calculer le coût.

Quelle assurance pour un prêt immobilier ?

Dans le cadre d’un prêt immobilier, plusieurs types d’assurances existent :

Découvrez la [différence entre une assurance solde restant dû et une assurance vie] (lien).

  • Une assurance incendie : elle n’est pas directement liée au prêt, mais elle permet de couvrir votre maison et son contenu en cas de sinistre.

  • Une assurance perte de revenus : elle vous couvre si vous perdez votre emploi ou subissez une diminution de revenus pendant la durée du crédit.

La Wallonie propose une assurance perte de revenus gratuite qui vous couvre jusqu’à 9.000€ par an. La Flandre propose aussi une assurance gratuite pour une période de 10 ans.

  • Une assurance maladie et invalidité : elle vous couvre si vous n’êtes plus en mesure d’exercer votre métier suite à un accident ou une maladie.

L’assurance la plus fréquente dans le cas d’un prêt immobilier est l’assurance solde restant dû. C’est donc de celle-ci que nous allons principalement parler dans cet article.

Est-il obligatoire d’assurer son prêt immobilier ?

Non, il n’y a pas d’obligation légale d’assurer votre prêt hypothécaire en Belgique. Mais les organismes de crédit imposent souvent de souscrire une ou plusieurs assurances car cela diminue leurs risques.

Que couvre l’assurance d’un prêt hypothécaire ?

Une assurance solde restant dû vous couvre en cas de décès : s’il vous arrive quelque chose, votre assurance prend en charge le capital qu’il vous restait à rembourser et vos dettes ne seront pas transmises à vos enfants ou héritiers.

Si vous empruntez seul, votre couverture est généralement de 100% du capital restant dû.

Si vous empruntez à deux, vous avez plusieurs possibilités :

  • Vous êtes chacun assuré à 100% : si l’un de vous décède, l’assurance prend en charge 100% du montant qui reste à rembourser.

  • Vous êtes chacun assuré partiellement : si l’un de vous décède, l’assurance paie une partie du solde restant dû et vous prenez en charge l’autre partie (50% + 50%, 25% + 75% ou une autre distribution au choix).

Combien coûte une assurance pour un prêt immobilier ?

Une assurance solde restant dû vous coûtera au total entre 250€ et 44.000€ sur toute la durée de votre prêt, soit environ 21€ à 3700€ par an.

Cette fourchette est assez large car le prix d’une assurance dépend de plusieurs facteurs : votre âge, votre état de santé, le montant et la durée de votre prêt… Plus vous êtes susceptible de décéder avant la fin du prêt, plus votre prime sera élevée. C’est pourquoi votre assureur vous demandera de remplir un [questionnaire de santé] (lien).

Si vous fumez, votre prime d’assurance sera plus élevée.

Vous pouvez choisir de payer votre prime en un paiement unique ou petit à petit (annuellement, trimestriellement ou mensuellement).

Vous avez un problème de santé ? Votre assureur peut vous demander une surprime. Si cette surprime est supérieure à 125% de la prime de base, la Caisse de compensation peut intervenir pour vous aider à financer votre assurance solde restant dû.

Comment résilier mon assurance ?

Pour résilier votre assurance, informez votre assureur de votre décision en lui envoyant un courrier recommandé 3 mois avant la date de renouvellement annuel de votre contrat.

Puis-je changer d’assurance en cours de contrat ?

Vous pouvez tout à fait changer d’assurance pendant votre contrat via un rachat d’assurance. C’est d’ailleurs recommandé quand vous faites un rachat de crédit pour que votre assurance corresponde aux nouvelles conditions de votre emprunt.

Si vous changez d’assurance, votre état de santé sera réévalué et vous ne pourrez peut-être plus bénéficier des mêmes conditions.

Que faire si ma demande d’assurance est refusée ?

Quand votre demande est refusée, l’assureur est obligé de vous expliquer pourquoi il a pris cette décision. Si vous n’êtes pas d’accord avec cette décision ou trouvez que le montant de la prime proposée est trop élevée, vous pouvez contacter le Bureau du suivi de la tarification.

Quel assureur choisir ?

Il existe de nombreux assureurs pour un prêt hypothécaire en Belgique. Voici la liste des plus réputés :

Assureurs classiques Assureurs en ligne
Belfius Seraphin
Axa
AG Insurance
BNP Paribas
Baloise
Alllianz
La plupart des banques en Belgique

Faut-il déclarer son assurance ?

Vous n’êtes pas obligé de déclarer vos primes d’assurance, mais il peut être avantageux de le faire car elles vous donnent droit à des déductions fiscales.

Tout savoir pour assurer son prêt hypothécaire

  • [Qu’est-ce que l’assurance solde restant dû ?]
  • [Bien choisir votre assurance vie]
  • [Assurance vie et assurance solde restant dû : quelle différence ?]

Publié le 18 octobre 2021

Calculez vos frais de notaire

Vous achetez une maison ou un terrain ? Calculez combien vous coûteront les frais de notaire pour votre achat et votre prêt hypothécaire.

Pourquoi faut-il payer des frais de notaire ?

En Belgique, toutes les transactions immobilières doivent être authentifiées par un notaire. Mais celui-ci ne va pas seulement signer l’acte de vente ou d’achat : il va réaliser des études approfondies pour s’assurer que les deux parties sont honnêtes et que la vente soit bien légale.

C’est également le notaire qui va réaliser toutes les démarches administratives : il enverra les actes notariés aux agences gouvernementales compétentes, collectera les différentes taxes pour les verser directement à l’administration…

Toutes ces opérations ont un coût : c’est ce qu’on appelle les frais de notaire. Ils comprennent d’une part le travail du notaire, d’autre part le coût des opérations qu’il va réaliser en votre nom.

Les frais de notaire pour l’achat d’un bien immobilier

Lorsque vous achetez une maison, un appartement ou un terrain à bâtir en Belgique, vous devrez passer chez le notaire pour formaliser l’achat. Il va réaliser différentes études (fiscales, urbanistiques, cadastrales…) et ensuite réaliser un acte de vente authentique. Il enverra une copie de cet acte au bureau de sécurité juridique pour que vous soyez enregistré en tant que propriétaire du bien dans le registre.

Les frais de notaire à prévoir sont les suivants :

  • Frais administratifs : entre 800€ et 1.100€ (selon votre commune et le type de bien immobilier)
  • Transcription hypothécaire : 240€
  • Honoraires du notaire : il s’agit de la rémunération du notaire. Elle est fixée par la loi et dépend de la valeur du bien (par exemple, pour un bien coûtant 200.000€, vous paierez environ 2.163,66€ en honoraires soit près de 10%).

Hormis les frais de notaire, il y a d’autres coûts à prévoir à l’achat d’un bien immobilier, comme la TVA ou les droits d’enregistrement. [Découvrez tous les frais pour l’achat d’une maison] (lien).

Les frais de notaire pour une hypothèque

Si vous financez votre maison avec un prêt hypothécaire, vous devrez également vous rendre chez le notaire pour enregistrer l’hypothèque.

Le notaire va estimer la valeur du bien et réaliser toutes les démarches nécessaires à l’enregistrement. Cela entraîne à nouveau des frais :

  • Les droits d’enregistrement : 1% de la valeur du prêt et des accessoires (environ 10% du montant du prêt)
  • Le droit d’hypothèque : 0,3% de la valeur du prêt et des accessoires
  • Les droits annexes : 100€
  • Les droits d’écriture : 50€
  • La rétribution hypothécaire (aussi appelée honoraires du conservateur des hypothèques) : 230€ (ou 985€ si l’emprunt dépasse 272.727€)
  • Les honoraires du notaire : selon le montant du prêt (par exemple, pour un bien coûtant 200.000€, vous paierez environ 925,32€ en honoraires)
  • Les frais administratifs : entre 700€ et 1000€

Qui doit payer les frais de notaire ?

C’est vous, l’acheteur, qui devrez payer tous les frais de notaire. Le vendeur intervient parfois pour certains frais administratifs, mais vous devrez tout de même supporter la majorité de ces coûts.

Comment financer les frais de notaire ?

Auparavant, le prêt hypothécaire 125 permettait d’emprunter 25% de plus que le prix de la maison ou du terrain pour financer les frais de notaire. Aujourd’hui, ce crédit n’existe plus en Belgique et a été remplacé par le [crédit total] (lien), qui vous permet d’emprunter 5% de plus pour vos frais de notaire. Vous devrez donc toujours les financer en partie avec vos fonds propres.

Si vous avez un faible revenu, vous pouvez financer votre logement avec un prêt hypothécaire social, qui couvre parfois aussi les frais de notaire.

Depuis le 1er avril 2017, il n’est plus possible de financer les frais de notaire avec un prêt personnel.

Frais de notaire : résumé

Voici un résumé des frais de notaire pour acheter un bien immobilier :

Résumé des frais de notaire liés à l'achat d'un bien immobilier

Frais d’achat Coût
Frais administratifs 800€ - 1100€
Transcription hypothécaire 240€
Honoraires du notaire En fonction du prix du bien

Résumé des frais de notaire liés à une hypothèque

Frais d’hypothèque Coût
Droits d’enregistrement 1% (calculé sur 110% du montant du prêt)
Droit d’hypothèque 0,3% (calculé sur 110% du montant du prêt)
Droits annexes 100€
Droits d’écriture 50€
Rétribution hypothécaire 230€ (ou 985€ si l’emprunt dépasse 272.727€
Honoraires du notaire En fonction du montant du prêt
Frais administratifs 700€ - 1000€

Tous les frais de notaire sont soumis à une TVA de 21% en Belgique.

Tout savoir pour acheter une maison

Publié le 18 octobre 2021

Peut-on faire un prêt immobilier au chômage ?

Vous êtes sans emploi et vous souhaitez acquérir ou construire un logement ? Découvrez comment financer une maison quand on est au chômage.

Les crédits immobilier pour chômeurs en Belgique

En théorie, les chômeurs peuvent tout à fait obtenir un prêt immobilier en Belgique. Cependant, en pratique, ce n’est pas toujours aussi simple : sans revenus réguliers, peu d’organismes de crédit accepteront de vous prêter de l’argent. Voici les solutions pour acheter un logement quand on est au chômage.

Le crédit social

En Belgique, il existe plusieurs formules de crédits hypothécaires sociaux pour acquérir un premier logement. Les conditions varient selon l’endroit où se situe le logement :

  • En Wallonie : taux de 1,3% à 2,5% - en savoir plus
  • A Bruxelles : taux de 1,7% à 2,5% - en savoir plus
  • En Flandre : taux de 1,6% à 2% - [en savoir plus] (lien)

Comparer ces taux avec les taux hypothécaire du marché

Le crédit bancaire

Vous pouvez aussi passer par une banque ou un courtier pour votre prêt hypothécaire. Les formules pour les chômeurs sont les mêmes que pour les personnes qui ont un emploi. Vous devrez prouver que vous avez des revenus suffisants pour pouvoir rembourser l’emprunt.

Les revenus de remplacement (invalidité, mutuelle, handicap, chômage, pension…) sont généralement pris en compte dans le calcul de vos revenus. Cependant, certains organismes financiers ne tiennent compte que d’un pourcentage de ces revenus, tandis que d'autres ne les acceptent pas du tout. Renseignez-vous auprès du prêteur de votre choix.

Les allocations familiales, pensions alimentaires et revenus non déclarés ne sont pas acceptés par les prêteurs comme revenus.

Quel crédit choisir ?

Chacune de ces solutions a des avantages et des inconvénients :

Type de crédit Avantages Inconvénients
Crédit immobilier social Accessible aux faibles revenus
Finance jusqu’à 100% du prix du logement
Finance les frais de notaire si vous n’avez pas les ressources pour les payer vous-même
Frais de dossier faibles
Le prix de votre logement ne peut pas dépasser la limite maximale fixée
Condition d’octroi assez strictes
Crédit immobilier bancaire Accessible à tout le monde Apport personnel obligatoire
Frais de dossier plus élevés

Comment obtenir un crédit immobilier quand on est chômeur ?

Qu’il s’agisse d’un prêt social ou d’un crédit bancaire, vous devrez apporter un maximum de garanties au prêteur pour mettre toutes vos chances de votre côté. L’hypothèque du bien immobilier est l’une de ces garanties, mais il y en a d’autres :

  • Une personne garante : demandez à l’un de vos proches de se porter garant du prêt.

  • Un co-emprunteur : si votre co-emprunteur à un emploi, il vous sera beaucoup plus facile d’obtenir un prêt immobilier.

  • Une [assurance solde restant dû] (lien) : l’assurance solde restant dû est une garantie pour le prêteur qu’il sera remboursé si vous veniez à décéder avant la fin du prêt.

Les alternatives au prêt immobilier

Vous souhaitez réaliser des travaux dans votre maison mais on vous a refusé un prêt immobilier ? Voici deux alternatives :

Comparer les prêt travaux

  • Le micro-crédit social : proposé par l’organisme [Crédal](https://www.credal.be/accueil, il permet d’emprunter de 500€ à 10.000€ â un taux avantageux de 4% pour la Région de Bruxelles-Capitale et de 5% en Wallonie pour améliorer votre vie quotidienne.

Comparer Credal aux taux du marché

Et si je suis fiché ?

Si vous êtes fiché, la situation est encore plus difficile : en effet, les prêteurs vérifient les registres de la Banque Nationale avant de vous accorder un prêt et seront réticents si elles voient que vous avez des dettes. Découvrez comment obtenir un crédit immobilier si vous êtes fiché.

Tout savoir pour emprunter au chômage