Divorce : 5 erreurs qui peuvent vous coûter cher

Prêt personnelRachat de créditPrêt mariagePrêt hypothécaireRegroupement hypothécaire

Vous n’arrivez plus à vous entendre avec votre conjoint et vous souhaitez divorcer ? Voici 5 erreurs fréquentes qui peuvent coûter très cher et nos conseils pour les éviter.

1 - Sous-estimer le coût de la procédure

Les conséquences d’un divorce ne sont pas à prendre à la légère : dans le tumulte des émotions que la séparation génère, il est facile d’oublier que la procédure a aussi un impact matériel important.

L’argent ne doit évidemment pas vous empêcher de quitter une relation toxique, qui vous rend malheureux ou qui vous met en danger. Mais il faut avoir conscience de l’aspect financier du divorce pour ne pas vous retrouver dans l’embarras. Au besoin, vous pouvez demander un prêt personnel pour divorce afin de financer vos frais sans impacter votre vie quotidienne.

2 - Refuser de trouver une entente avec votre conjoint

Une rupture est souvent la conséquence d’une mésentente significative au sein du couple. Garder un dialogue ouvert et calme avec son conjoint n’est donc pas toujours facile. Cependant, c’est extrêmement important de continuer à communiquer : en effet, le divorce à l’amiable est beaucoup plus rapide et coûte jusqu’à 10 fois moins cher qu’un divorce judiciaire. Vous avez donc tout intérêt à tenter de trouver un terrain d’entente, même si vous êtes en colère contre votre ex.

3 - Quitter le domicile conjugal trop vite

Une fois que la décision de divorcer est prise, il peut être très compliqué de continuer à vivre sous le même toit. Cependant, ne faites pas vos valises trop vite : mieux vaut demander au juge d’instaurer une mesure urgente et provisoire afin que votre conjoint ne puisse pas vous reprocher votre départ par la suite.

Si vous subissez des violences conjugales, mieux vaut quitter le domicile au plus vite. N’hésitez pas à fournir des preuves de votre situation au juge pour qu’il vous accorde l’autorisation de vivre séparément. Vous pouvez aussi emmener vos enfants avec vous tant que vous prévenez la police.

4 - Ne pas demander l’aide d’un avocat

Vous vous entendez bien avec votre (futur) ex et vous pensez pouvoir vous arranger entre vous sur les conditions de votre séparation ? C’est un très bon point de départ, mais cela ne vous dispense pas d’engager un avocat. En effet, si vous vous trompez dans la rédaction de vos conditions préalables à divorce ou que vous oubliez un détail, vous risquez de perdre beaucoup de temps et d’argent à corriger le document, ou pire, d’accepter des conditions qui vous désavantagent sans vous en rendre compte.

5 - Ne pas tenir compte de vos dettes communes

Beaucoup de couples souscrivent des emprunts ensemble lors de leur vie commune. Le divorce ne vous enlève pas votre responsabilité envers ces crédits.

De plus, en fonction de votre contrat de mariage, il est possible que vous soyez également responsable pour les crédits que votre conjoint a souscrit seul si ceux-ci ont servi à financer une dépense du ménage. Si vous ne vous désolidarisez pas du prêt, vous pourriez avoir à le rembourser vous-même en cas de défaut de votre ex.

Il est donc important de connaître les crédits qui vous engagent afin de ne pas avoir de mauvaise surprise après le divorce.

Les articles sur le même sujet

Aucun article trouvé
voir tous les articles

Toujours pas convaincu ?

Lancez une comparaison de prêt et trouvez le meilleur taux.

comparer