Peut-on divorcer gratuitement en Belgique ?

Prêt personnelRachat de créditPrêt mariagePrêt hypothécaire

Lorsqu’on pense au divorce, on a tendance à se concentrer sur les aspects émotionnels de la séparation. Mais il ne faut pas oublier que cela a aussi un coût, qui s’élève souvent à plusieurs milliers d’euros. Heureusement, il existe des solutions pour diminuer les frais liés au divorce. Voici comment obtenir le divorce le moins cher en Belgique.

Est-il possible de divorcer gratuitement en Belgique ?

Non, il n’est pas possible de divorcer gratuitement en Belgique. Quelle que soit la procédure que vous choisissez, vous devrez payer vos frais de justice, vos frais d’avocat et les frais liés à la séparation de vos biens.

Vous avez besoin d’une aide financière pour régler les frais de votre divorce ? En Belgique, vous pouvez demander un prêt personnel pour divorce.

Quelle est la procédure de divorce la moins chère ?

La procédure la moins chère pour divorcer en Belgique est le divorce par consentement mutuel. En effet, c’est la seule manière de divorcer sans devoir assister à une ou plusieurs audiences au tribunal. Si vous parvenez à gérer toutes les démarches ensemble sans aide extérieure, le divorce ne vous coûtera que 187€.

Dans la pratique, il est souvent nécessaire d’avoir recours à un avocat ou un médiateur pour finaliser les négociations, mais cela reste moins cher qu’un divorce judiciaire.

3 astuces pour diminuer les frais de votre divorce

Vous souhaitez limiter au maximum le coût engendré par votre séparation ? Voici quelques conseils pour diminuer les coûts de la procédure.

Ne pas vous laisser emporter par vos émotions

Plus vous parvenez à rester en bons termes avec votre conjoint, moins votre divorce sera cher. En effet, ce sont les frais d’avocats et de procédure judiciaire qui pèsent le plus lors d’une séparation. Rester calme et conciliant malgré vos différends vous permettra d’économiser beaucoup de temps et d’argent. Cela ne veut pas dire qu’il faut accepter n’importe quoi, mais simplement qu’il vaut mieux rester aussi serein que possible pendant les démarches. De plus, perdre votre calme pourrait jouer en votre défaveur aux yeux du tribunal et avoir des conséquences sur la séparation des biens et la garde des enfants.

Demander de l’aide à un médiateur

Si vous constatez que vous ne parvenez pas à vous entendre sur certains points, n’hésitez pas à demander de l’aide à un professionnel pour vous accompagner durant les négociations. Il peut s’agir d’un avocat, d’un médiateur ou d’un notaire. Cela permet souvent de réaliser une procédure à l’amiable, ce qui vous coûtera beaucoup moins cher que si un juge doit être impliqué pour trancher.

Respecter les délais pour éviter de multiplier les audiences au tribunal

Pour que votre divorce soit prononcé officiellement, vous devez être en séparation de fait depuis un certain temps :

  • 6 mois pour un divorce à l’amiable ou un divorce judiciaire de commun accord
  • 1 an pour un divorce judiciaire unilatéral

Si vous introduisez votre demande avant ces délais, vous devrez dans tous les cas programmer une audience au tribunal après que le temps nécessaire soit écoulé, ce qui augmente le coût et la durée de votre divorce.

Durant cette période, vous pouvez déjà réaliser les négociations pour le partage des biens et mettre en place des mesures urgentes et provisoires.) afin de pouvoir vivre votre vie séparément.

Les articles sur le même sujet

Aucun article trouvé
voir tous les articles

Toujours pas convaincu ?

Lancez une comparaison de prêt et trouvez le meilleur taux.

comparer