Le micro-prêt en ligne ultra rapide

Arrivée en 2012 en Belgique, la demande de micro-prêt sur Internet et par SMS a suivi la tendance lancée par les Pays-Bas en 2007. Initialement, Ferratum et PayDay, deux sociétés leader spécialisées dans le micro-prêt, ont même ouvert leurs bureaux en Belgique. Si le micro-prêt est aujourd’hui interdit, il existe tout de même des alternatives pour emprunter des petites sommes.

Le micro-prêt, comment ça marche ?

A l’époque, il était possible de faire votre demande de prêt en ligne pour une somme allant de 50 à 800 euros. Le taux d’intérêt était de 0% et vous ne deviez payer que les frais de dossier, plafonnés à 4,17€ par mois. Le crédit était accepté dans les 30 minutes et le remboursement se faisait en maximum 30 jours, ce qui lui a valu son nom de “crédit rapide”.

En quoi consistait le micro-prêt en ligne ?

Le micro-prêt en ligne était une offre de crédit dont le montant variait de 50 à 800 euros. L'emprunteur faisait sa demande de crédit en ligne par internet ou par SMS, auprès d'une banque spécialisée comme Ferratum ou PayDay. Bien souvent, les montants que l'organisme de crédit proposait étaient très faibles. La durée de remboursement était courte : 7, 21 ou 30 jours selon le montant emprunté. Les délais de versement de l'argent étaient de maximum 7 jours, comme souvent dans le secteur bancaire en Belgique. Les informations demandées pour obtenir un micro prêt en ligne étaient minimes :

  • Une carte d'identité
  • Une adresse mail
  • Une adresse postale
  • Un IBAN pour le versement.

Quel est le profil d’un client de micro-prêt ?

Généralement, ce sont les personnes en difficulté à la fin du mois qui faisaient appel à cette solution de prêt flexible. Ils empruntaient de petits montants pour couvrir leurs dernières dépenses avant le prochain versement de salaire. Les personnes qui ne peuvent avoir un compte courant négatif faisaient aussi appel à ce service.

Le micro prêt en ligne était un emprunt de faible montant proposé par certains établissements de crédit de Belgique. Comme toute la démarche de demande se faisait en ligne, il était très rapide à obtenir. Il fournissait une solution à des petites problématiques financières imprévues. La durée de remboursement du micro-prêt en ligne était inférieure à un mois. Mais les frais de dossier étaient élevés..

Pourquoi le micro-prêt n’existe-t-il plus en Belgique ?

La Belgique encadre fortement le crédit à la consommation. Le micro-prêt avait profité d'un vide juridique : il ne faisait pas partie de la catégorie des prêts à la consommation car son montant était trop faible. Il n’était donc pas soumis aux législations qui entourent le prêt personnel.

Cela a mené à différentes dérives, comme des frais de dossier parfois plus élevés que le montant du prêt et des conditions d’octroi qui ne tenaient pas suffisamment compte du profil de l’emprunteur. Pour lutter contre le surendettement, la Belgique a donc décidé de restreindre largement ce type de crédit, et plus aucun organisme ne le propose aujourd’hui.

Quelles sont les alternatives au micro prêt en ligne en Belgique ?

Aujourd'hui interdit par la loi belge, le micro-prêt n'existe plus. L'emprunteur peut se tourner vers d'autres solutions pour trouver un financement en cas de difficulté passagère :

Zoom sur chacune de ces options et leurs avantages.

Le prêt personnel

Le montant d’un prêt personnel démarre à 1250€ chez certains organismes de crédit. C’est le cas notamment de Beobank et de Cetelem. Vous pouvez envoyer votre demande en ligne. Une fois le contrat de crédit signé et le montant envoyé vers votre compte, vous recevrez les fonds en maximum 7 jours.

Le micro-crédit social

L’organisme Credal propose des micro-crédits sociaux pour un montant de minimum 500 € et maximum 10 000 €. Ils sont destinés aux personnes qui ont de faibles revenus professionnels ou qui touchent des allocations sociales.

Le prêt social

L’Etat belge accorde des prêts sociaux pour l’achat d’une maison ou le financement de travaux de rénovation. Selon les régions, il existe plusieurs formules de prêt social.

Le micro prêt professionnel

Les organismes comme Credal, Microstart et Hefboom proposent des micro-prêts pour les personnes qui souhaitent lancer leur activité d’entrepreneur. Ces crédits peuvent aller de 500€ à 25.000€ en fonction de votre projet et de votre situation financière.

Quels sont les avantages des alternatives au micro-prêt en ligne ?

Les avantages de recourir aux alternatives du micro-prêt en ligne sont les suivants :

  • Discrétion : personne n'est au courant pour votre crédit, à part vous.
  • La connaissance du plan de financement : vous maîtrisez votre budget.
  • Sécurité : la loi belge fixe des critères aux banques qui accordent des crédits. Cela protège l'emprunteur.
  • Comparaison : notre comparateur de prêt en ligne vous facilite le choix pour trouver la meilleure offre.

Les alternatives au micro prêt en Belgique ont l'avantage de vous débarrasser, elles aussi, des inquiétudes quand :

  • La machine à laver, l'ordinateur, sont tombés en panne et qu'il faut les remplacer
  • La voiture doit passer en révision et bénéficier de travaux de réfection
  • Les fins de mois sont difficiles
  • Les températures baissent et qu'il faut se chauffer

Pour connaître la meilleure offre de prêt en ligne, utilisez notre comparateur ! En quelques minutes vous obtenez des propositions alternatives au micro-crédit pour financer vos dépenses.

Nos derniers articles

Aucun article trouvé
tous les articles

Toujours pas convaincu ?

Lancez une comparaison de prêt et trouvez le meilleur taux.

comparer