Sur quelle mensualité maximale puis-je emprunter pour un crédit immobilier ?

Lors du calcul du montant du crédit immobilier à accorder à un emprunteur, le banquier prend en compte de sa capacité d’endettement ainsi que de son apport personnel. Aussi, le niveau d’endettement se décline en un indicateur incontournable pour les organismes prêteurs. Dans le but de réduire au mieux le risque de surendettement du futur emprunteur, la mensualité ne doit point excéder les 33% des revenus nets de ses charges. À titre d'exemple, si un foyer a des revenus de 4 000 euros par mois, il ne devrait pas s'acquitter de plus de 1 320 euros de mensualités.


La détermination du montant de l'apport personnel de l'emprunteur

Les banques ou les organismes prêteurs n’exigent pas de verser une somme minimale pour contracter un prêt. Toutefois, si l'emprunteur propose un apport personnel qui se chiffre à 10% du montant du bien immobilier, son profil sera plus qu'apprécié. D'une manière générale, les banques ou les organismes de prêt demandent au moins que l’emprunteur paie les frais de notaire. L’objectif voulu est de rassurer à tout prix la banque.


S'assurer d'avoir une meilleure image de ses finances

Si l’emprunteur souhaite avoir un crédit immobilier, il faut éviter à tout prix de se présenter chez une banque ou un organisme de prêt, avec des comptes à découvert. Si l’emprunteur a encore un crédit en cours, par exemple, un crédit de consommation, il serait préférable de le solder avant de monter et constituer son dossier. Et toujours, dans le but de mettre toutes les chances de son côté, l’emprunteur est tout à fait dans son droit, s’il expose la stabilité et l’ancienneté de sa situation professionnelle. Dans la pratique, les banques ont largement tendance à accorder un prêt à un emprunteur qui travaille sous un Contrat à durée indéterminée (CDI).


Négocier le taux d’intérêt

Avec un dossier solide et bien ficelé, l’emprunteur s’attend à obtenir un emprunt immobilier assorti d’un bon taux crédit immobilier. De toute évidence, la stabilité financière qu’il a su mettre en avant lui permet de négocier la suppression, tout simplement, de frais annexes comme les frais de dossier. Par ailleurs, si l’emprunteur est à même de fournir un apport personnel conséquent, même si c’est un apport autour de 10 % du prix d’achat qui est généralement réclamé, un apport entre 20 % et 30 % permettra à l’emprunteur de bénéficier d’un taux optimal. Et pour vérifier si l’emprunteur gère bien ses comptes ou non, la banque ou l’organisme de prêt passera au crible les trois derniers relevés de compte. S’ils ne sont pas exemplaires, pour refléter un comportement bancaire « sage », il vaut mieux reporter sa demande de crédit immobilier, plutôt que de présenter un mauvais dossier.


Comparer les prêts et économisez sur votre emprunt

Comparer les prêts c'est aussi agir en tant que consommateur averti. C'est aussi emprunter moins cher et au meilleur taux.

Comparer

Articles

Voir tous les articles

Jetez un oeil sur nos dernières actualités en finance personnel en Belgique et nos guides pour emprunter en tant que consommateur averti et économiser de l’argent.