Attention, emprunter de l'argent coûte de l'argent.

Le guide de l'emprunteur

Simulation de prêt personnel en Belgique

Contrairement aux idées reçues, choisir le bon prêt n’est pas toujours évident. En effet, le marché financier regorge de diverses offres qu’on puisse facilement se perdre. Les consommateurs ont alors besoin d’aide pour mieux déterminer le type de crédit qui correspond le plus à leurs nécessités. Il existe plusieurs types de prêt à savoir le prêt personnel, le prêt travaux, le prêt immobilier etc. Les simulateurs sont justement faits pour résoudre ce problème.



Qu’est-ce qu’un simulateur de prêt personnel ?



Le simulateur est un dispositif conçu et mis en ligne par plusieurs sites financiers ou plateformes de crédits. Il se présente généralement sous forme de tableau ou de formulaire à compléter par le client. Ce dernier doit répondre à quelques questions. A partir des réponses fournit, le dispositif lui fait des propositions avec un taux fixé au préalable. Habituellement, l’outil de simulation de prêt personnel demande le type de projet que l’on souhaite réaliser, la somme que souhaitée et les mensualités. Tout ces simulateurs sont disponibles au public. Les internautes peuvent alors en profiter.



Les avantages de faire une simulation de prêt personnel en ligne



Faire une simulation de prêt personnel en Belgique permet de mieux connaître au préalable les informations relatives au prêt avec lequel on compte s’engager. C’est une opération indispensable pour le consommateur. En effet, en ayant toutes les informations concernant les différents crédits disponibles, il peut les analyser et sortir du lot celui qui correspond le plus à ses besoins. La ou les solutions proposées par l’outil conviendront aussi à la possibilité du demandeur de crédit.

En outre, en délivrant certaines informations de sa part, le consommateur pourrait aussi connaitre ses capacités en matière d’emprunt. Il pourrait alors avoir une idée plus ou moins précise de la somme qu’il pourrait percevoir, du total d’intérêt qu’il devrait payer, de la durée de remboursement de la dette avec la totalité à payer tous les mois ou mensualité, etc. 

En profitant de la gratuité de l’outil, il n’y aura aucun frais supplémentaire à acquitter. Le client peut tout faire à partir de chez lui. C’est un gain de temps important.



Quand et comment faire une simulation de prêt personnel ?


Le bon moment pour faire une simulation prêt personnel en Belgique est avant de contracter un crédit personnel. Il ne faut pas attendre que le contrat de prêt soit signé. En effet, cette opération doit précéder la demande et la signature. L’idéal est de simuler le crédit personnel au moment ou l’on a un projet à réaliser. Le mieux est de se référer non pas seulement à un simulateur mais surtout à un comparateur de prêt personnel. De cette manière on peut faire une comparaison plus poussée des offres disponibles sur le marché financier en Belgique. Il faut tout simplement savoir bien analyser les propositions pour en déduire celle qui correspond le plus aux attentes. 
Dans tous les cas, il ne faut pas oublier que ce n’est pas la plus abordable qui est la plus avantageuse. Les mensualités peuvent être trop onéreuses. L’offre parfaite est celle qui coïncide aux moyens dont vous disposez.
Lire la suite

Faire le bon choix entre prêt auto neuve et prêt auto occasion

Vous avez un projet d’achat de voiture mais vous n’avez pas le moyen suffisant pour le réaliser ? Le prêt auto neuve ou prêt auto occasion est une solution qui est faite pour vous. Il s’agit d’un emprunt destiné particulièrement pour les nouveaux achats de véhicules. Plusieurs établissements financiers et banques en proposent. Il suffit de savoir déterminer l’offre qui correspond le plus à vos besoins. Mais comment s’y prendre ? Le nombre d’offres est tellement important que vous puissiez vous trouver dans l’embarras. Voici alors quelques points qu’il faut mettre en exergue lors du choix.



Déterminer ce que l’on recherche


La première chose à faire est de définir si l’on a besoin d’un prêt auto neuve ou d’un prêt auto occasion. Vous devriez dans ce cas déterminer si vous allez acheter un véhicule déjà utilisé ou une automobile qui vient juste de sortir chez le concepteur. Il est évident qu’il y a plusieurs détails qui différencient les deux alternatives. Chacun a ses propres atouts et ses inconvénients. Comme la première option consiste à acquérir une voiture qui a déjà roulé, on peut profiter d’un prix plus abordable. L’option reste quand même un peu risquée car le véhicule peut présenter des défauts techniques couteux. Pour la seconde alternative, le prix d’achat lui-même est beaucoup plus onéreux. Vous devriez alors savoir analyser vos moyens avant de définir ce que vous allez faire. 



Pourquoi se servir d'un simulateur ?


Puisqu’il s’agit d’un prêt auto neuve vs prêt auto occasion, faire une simulation est évidente. Cette opération permet d’avoir une idée plus concise et plus précise des détails concernant le crédit en question : la durée de son remboursement, le taux d’intérêt, la mensualité, la somme totale que vous pouviez percevoir etc. A partir de ces informations, vous pouvez affiner votre choix entre les deux types de prêt voiture. Vous pouvez déterminer lequel est le plus avantageux pour votre cas. Si vous aviez envie de faire un test, faites des simulations sur ce site. En somme, un bon simulateur permet de mieux connaitre le prêt auto avant même de s’engager.



Comment trouver un bon simulateur ?


Il y a une et mille façons de trouver un simulateur de crédit auto. Le bouche à oreille, les forums, les recherches sur les moteurs de recherche, les annuaires etc. Il suffit d’utiliser le bon mot clé sur les moteurs de recherche pour tomber sur une des solutions proposées par ces outils. C’est en comparant et analysant les offres proposées qu’on puisse définir l’efficacité de ces dispositifs en ligne. Des essais s’imposent alors. L’avantage de l’utilisation de ces outils c’est qu’en général, ils sont gratuits. Vous n’aurez pas à payer des frais supplémentaires pour leur usage. Vous aurez juste à bien remplir le formulaire qui est disponible sur l’outil. Il faut signaler cependant que si vous utilisiez des informations fictives, vous risquerez d’avoir des résultats qui ne correspondent pas à vos besoins réels. Mieux vaut alors fournir des données exactes et précises. 
Lire la suite

Guide pour tout connaitre du prêt personnel

C’est le crédit principal auquel nous recourons habituellement pour couvrir nos frais mensuels, mais aussi les achats d’équipement et toute autre dépense ponctuelle. Le prêt personnel est une variante du crédit à la consommation qui peut être affectée ou non selon la convention passée avec votre banquier. Il a l’avantage d’être rapide mais avec un taux assez élevé. C’est à peu près ce que nous retenons de ce genre de crédit. Pourtant, il implique de nombreux engagements qui nécessitent une attention particulière. C’est pour cette raison que nous revenons sur le crédit personnel dans ce guide, pour que vous maîtrisiez la notion de A à Z. Quels sont ses avantages ainsi que ses inconvénients, quelles sont les informations que vous devez prendre en compte et enfin comment bénéficier des meilleures offres ? Suivez le guide !


Prêt personnel, définitions et variantes

Le prêt personnel est une convention de crédit qui vous lie à un établissement de crédit. Seuls les établissements agréés par la Banque de France ont la capacité de vous octroyer ce prêt. Le prêt personnel se décline en prêt affecté, non affecté et renouvelable. Lorsqu’il est affecté, il est conditionné par une opération en particulier. Lorsque vous affecté le prêt pour l’achat d’une voiture, vous devez apporter la preuve de la transaction, ou un devis pour la réalisation de travaux. Non affecté, le prêt sera à votre entière disposition. Vous décidez de l’utilisation des fonds alloués. On parle de prêt personnel sans justificatif. Enfin, le prêt personnel renouvelable est une sorte de crédit général, à renouveler selon vos besoins sans nécessairement signer un nouveau contrat. Attention car cette dernière variante peut s’avérer très onéreuse, avec des taux très élevés, tels un découvert. Néanmoins, il peut vous servir en cas de besoins pressants ponctuels.


Prêt personnel, les bonnes informations à retenir

La loi Lagarde impose des informations obligatoires que les établissements doivent fournir à tout prétendant au prêt personnel. Elles concernent notamment le montant qui vous sera concédé, la durée du prêt, les mensualités que vous devrez vous acquitter, les modalités de remboursement ainsi que le taux d’intérêt de votre crédit. Ces informations sont toutes aussi importantes les unes que les autres. La durée permettra de fixer votre engagement dans le temps. Les mensualités permettront d’inscrire vos engagements dans vos possibilités. Il est généralement déconseillé de dépasser les 30% de vos revenus. Les 70% assureront votre subsistance, tout en vous donnant la possibilité d’économiser. Le taux d’intérêt vous permet de prendre conscience du coût total de votre crédit. Souvent oublier, d’autres frais peuvent également jouer, dont les frais de dossier ainsi que les assurances. Pouvant être proposé par la banque, vous restez tout à fait libre de choisir l’organisme qui va vous assurer en cas de décès ou perte d’emploi.


Prêt personnel, toujours comparer avant de signer

Chaque établissement a ses méthodes de travail et de calcul. Chacun fixe ses intérêts, mais aussi les frais pour votre police d’assurance. Il est important de comparer toutes les offres pour bénéficier de celles la plus avantageuse. Pour nos amis français, vous pouvez aussi comparer les offres sur www.monpretpersonnel.org et faire un choix judicieux. Vous devez vous attarder sur la durée du crédit ainsi que les mensualités en tenant compte du taux fixé. Vous obtenez ainsi le coût total de votre engagement pour mieux vous décider.


L’avantage qui peut devenir l’inconvénient majeur du prêt personnel est son accessibilité. Cette dernière ouvre de nombreuses brèches à des abus de consommation de crédit qui risquent de vous empêtrer dans le cercle infernal de l’endettement. Tout comme l’alcool, il vaut mieux consommer, toujours avec modération.
Lire la suite

Guide du prêt entre particuliers

Selon les dernières évaluations réalisées par l’observatoire des crédits aux ménages, nous sommes à peu près 50% à recourir au mécanisme de crédit. Entrent dans cette statistique les crédits immobiliers, les crédits à la consommation, prêts personnels, mais aussi le prêt entre particuliers qui séduit de plus en plus. Se formant de gré à gré sans passer par l’intermédiaire d’une banque, ce dernier mécanisme a l’avantage d’être moins contraignant avec un taux d’intérêt très bas. Mais aussi attrayant qu’il soit, le prêt entre particuliers est soumis à des règles que vous devez connaitre. C’est pour cette raison que nous avons tenu à vous dresser ce guide afin de maitriser tous les tenants et aboutissants de ce mécanisme.



Privilégiez la preuve par écrit

Il est tout à fait possible que deux personnes conviennent d’une avance de fonds sans le consigner par écrit. Mais par précaution, il est toujours conseillé de rédigé un acte, qu’il soit sous seing privé ou notarié. Sachez que l’écrit est obligatoire dès que le montant excède 1500€, sous forme de contrat ou de reconnaissance de dette. Cet écrit constituera la preuve de l’engagement, mais également la preuve du contrat lui-même. En effet, en l’absence d’écrit formel, le prêt peut être considéré comme un don, pénalisé par une imposition très élevée de 60%.
Pour un acte sous seing privé, veillez à ce que l’acte respecte la forme comme le fond. Le contrat doit mentionner l’identité complète des parties, la somme convenue en chiffre et en lettre, le mode de remboursement ainsi que les échéances et le taux d’intérêt. Le contrat devra être signé par les parties avec la mention lu et approuvé apposée de la main de l’emprunteur. Le procédé est le même devant le notaire. Bien que les deux actes aient la même force, l’acte notarié aura plus de poids devant le juge en cas de litige.



N’oubliez pas les déclarations auprès de l’administration fiscale

Pour tout prêt excédant 760€, l’emprunteur doit remplir un formulaire, le n° 2062, à annexer à la déclaration de revenu. Le prêt ne sera pas ainsi considéré comme un revenu mais bien comme un prêt. Le prêteur a également l’obligation de déclarer le crédit qu’il consent ainsi que les revenus qu’il génère. Ces revenus seront considérés pour le calcul de l’IR. Attention car l’absence de déclaration peut induire des sanctions sévères, des pénalités exorbitantes.



Les offres en ligne, les précautions à prendre

Avec l’exemple des institutions financières reconnues type Prêt d’Union en France ou encore Mozzeno en Belgique, les offres sur internet se multiplient et promettent des prêts PAP plus qu’avantageux. Outre les organismes de financement participatif qui gèrent des fonds de participation, il existe également des particuliers qui offrent des services de prêt à taux très bas, parfois même gratuit. Parmi eux se cachent des escrocs sans scrupule dont l’intention est de vous soutirer de l’argent ou pour voler votre identité. Leur procédé est toujours le même. Ils vous demandent de leur fournir vos coordonnées bancaires avec des informations confidentielles afin d’activer le processus. La plupart de ces personnes sont installées à l’étranger, vous demandant de virer une somme sur un compte en Afrique ou en Asie. Certains n’hésitent pas à monter un site comparable à celui d’une banque ou d’un organisme spécialisé. Il est important de ne pas fournir des informations sensibles lorsque vous n’avez pas l’assurance qu’il s’agit d’un site de confiance. N’hésitez pas à signaler les cas suspects pour que les autorités puissent les traquer.
Lire la suite

5 choses à savoir absolument avant de contracter un crédit

Pour concrétiser un projet, il faut avant tout avoir le budget nécessaire sinon ce serait voué à l’échec. Si vous n’avez pas le financement nécessaire alors il faudra contracter un crédit. Cependant, il est nécessaire de bien connaître tous les critères qui permettront d’estimer le taux de votre crédit. C’est à partir de ces éléments que la banque déterminera le montant de l’emprunt ainsi que les mensualités que vous aurez à payer. 


Le taux d’endettement et le reste à vivre



Avant de penser à faire votre demande, il est primordial de commencer par calculer le taux d’endettement. C’est la part de votre revenu qui est consacré pour le remboursement du crédit. Celui-ci ne doit dépasser le tiers de vos revenus, incluant les prêts que vous avez déjà contractés. En général, les banques acceptent un taux d’endettement maximal de 33 %. Cela signifie que le risque d’impayé pour les emprunteurs qui ont un taux d’endettement supérieur à ce pourcentage devient risqué. 
En plus du taux d’endettement, il faut aussi considérer le reste à vivre de l’emprunteur. Les personnes qui disposent d’un reste à vivre plus important peuvent bénéficier d’un taux d’endettement avantageux. En effet, elles ont la capacité de rembourser des mensualités plus importantes sans aucun risque de difficulté de paiement.


Le taux d’intérêt et la renégociation d’un prêt



Avant d’emprunter de l’argent, les banques empruntent sur les marchés interbancaires qui sont basés sur le taux directeur de la BCE. Sont ajoutés aux taux d’intérêt, les frais de fonctionnement, sa marge et le montant du risque de crédit. Plusieurs éléments déterminent la fixation du taux proposé par les banques. 
Tout d’abord, il y a le coût de refinancement qui est le prix de l’argent qu’elles vont acheter sur les marchés financiers avant de vous prêter.  À titre d’exemple, les établissements bancaires français se basent sur les produits à long terme ou l’OAT sur 10 ans pour le financement des crédits à taux fixe.  Selon les derniers chiffres, l’OAT sur 10 ans a progressé de 0,45 point dans une période d’un mois. Ainsi, les taux d’intérêt sont passés de 0,66 % à 1,11 %. 
Quant aux prêts à taux variables, elles s’appuient sur les taux à court terme. Ensuite, la banque ajoute sa marge qui varie selon le risque d’impayé de l’emprunteur. 
Le rachat ou regroupement de crédit permet également de regrouper plusieurs emprunts en un seul pour faire des économies. Mais il faut savoir que la renégociation n’est pas toujours avantageuse pour l’emprunteur. Pour en tirer profit, il est préférable de renégocier son crédit pendant les premières années qui suivent la souscription.


Le coût final de l’acquisition



C’est en fonction du taux d’intérêt et de la durée de remboursement que la banque établit le taux annuel effectif global d’un prêt ou TAEG, soit le coût réel du crédit. Ce dernier est intégré dans le frais de dossier et celui de la garantie. Grâce à ce coût, vous pourriez évaluer une offre proposée par une banque. Le coût total de l’emprunt est la différence entre la somme totale des mensualités et votre emprunt initial. Il correspond au taux d’intérêt appliqué sur votre prêt.

Si vous avez un projet et que vous prévoyez de contracter un crédit alors n’hésitez pas utiliser un comparateur afin de trouver la meilleure offre. C’est un moyen simple et très efficace qui permet de trouver la solution de financement la plus adaptée à votre projet.
Lire la suite

ACTUALITÉSVoir toute l'actualité →

JAN
15
2017

Les taux d'intérêt sont historiquement bas pour les prêts auto

Le salon de l'automobile à Bruxelles commence. C'est l'occasion idéale pour obtenir à nouveau des promotions exceptionnelles sur les offres de crédit et prêt auto.

Traditionnellement, les banques belges se font concurrence pour offrir en janvier des taux compétitifs.
L'année dernière, il y avait déjà un taux d'intérêt historiquement bas de 0,99% et ce fût Beobank qui avait fait le plus gros effort.
Cette année, c'est encore Beobank qui sort pour le salon de l'automobile le taux le plus compétitif. Résultat, un prêt auto à un taux de 0,89% cette année. Les intérêts à payer sur ce prêt auto sont évidemment très faibles. À titre d’exemple, pour une demande de prêt auto de 10.000 euros sur 48 mensualités, vous n’aurez qu’à payer 182,76 euros de taux d’intérêt. En comparaison avec beaucoup d'autres fournisseurs dont les taux suivent à 1.39% chez Créditpolis puis 1.79%% chez Cetelem, vous économiserez respectivement et sur la même simulation (10.000 euros en 48 mensualités) 103 euros et 186 euros, soit quelques pleins d'essence.

Donc, si vous envisagez d'acheter une voiture cette année et vous avez besoin d'un prêt auto c’est le moment parfait puisqu’en février les taux remontent aux alentours de 2%.
Lire la suite
SEP
27
2016

Quelle est la meilleure offre actuellement pour un prêt auto neuve ?

Avec la hausse actuelle des prix des automobiles neuves, ce type de produit n’est plus accessible à tous. Trop peu sont les particuliers qui disposent d’un revenu élevé pour financier entièrement l’achat d’un véhicule. C’est justement la raison pour laquelle des banques et des établissements financiers proposent ce que l’on appelle « prêt auto ». Comme son nom l’indique, il s’agit d’un crédit accordé à un particulier pour financer l’achat d’une voiture. Celle-ci peut être une voiture neuve ou une voiture d’occasion, tout dépend du choix de l’emprunteur et du type de crédit qu’il souhaite contracter.


Tout ce qu’il faut savoir sur le prêt auto


Le crédit voiture ou prêt auto est une formule de crédit à la consommation. Il s’agit précisément d’un crédit affecté l’achat d’un véhicule et dans ce cas-là, l’emprunteur est obligé de produire un justificatif d’achat, comprenez une facture. Toutefois, certains établissements de crédit et banques assimilent le prêt auto à un prêt personnel ou à un prêt à tempérament. C’est le cas de certains courtiers en crédit type Créditpolis, Crefibel ou encore Créditvite. Dans ce dernier cas, l’emprunteur aura le droit d’utiliser le crédit à son bon vouloir et n’aura pas à justifier l’usage dont il en a fait.
Attention toutefois au coût de l’emprunt qui est très grimpe pour un prêt personnel, jusqu’à 12.50%, et oui. A contrario, pour un crédit affecté à l’achat d’un véhicule sous présentation d’une facture, vous serez rarement au dessus des 2% TAEG (Taux Annuel Effectif Global). Vous comprendrez qu’opter pour un prêt auto plutôt qu’un prêt personnel vous reviendra à six fois moins cher. Intéressant non ?


Comment trouver le meilleur prêt auto ?

Les offres en matière de prêt auto sont très nombreuses sur le marché. En effet, presque tous les établissements bancaires et de crédit en proposent. Le seul moyen pour vous de trouver la meilleure offre est donc de comparer. Vous devez trouver l’offre qui présente le meilleur taux (TAEG) et aussi celle qui propose des conditions de remboursement flexibles. Bien sûr, vous n’aurez pas besoin de consulter les offres une par une pour cela. L’outil comparateur de prêt et crédit auto en ligne vous permet de tout savoir en seulement quelques clics. Par ailleurs, vous vous conseillons de faire plusieurs demandes de prêts auprès des plusieurs banques. Si une banque ne vous octroie pas de prêt, l’autre le pourra peut-être. Cela vous permettra aussi d’avoir un bon aperçu préalable de votre solvabilité en tant qu’emprunteur auprès d’un établissement financier. Vous pourrez ainsi mieux vous décider si vous souhaitez vraiment contracter le prêt ou non.


Les meilleurs taux actuels pour un prêt auto en Belgique

Tel que nous avons dit dans le paragraphe précédent, de nombreux établissements proposent aujourd’hui des offres de prêt auto. Toutefois, les taux qu’ils appliquent ne sont pas du tout les mêmes. Pour le cas particulier de la Belgique, Beobank propose actuellement le meilleur taux d’intérêt avec son TAEG de 1,74 % (tous types d’auto confondus, neuve ou occasion). Elle est suivie par ING, laquelle propose un TAEG de 1,75 % et à la troisième position, on retrouve Cetelem et son offre de 1,85 %.
Comme vous pouvez le voir, les taux d’intérêt pour un prêt auto est actuellement en baisse. Si vous prévoyez d’en contracter un, c’est donc le bon moment pour vous lancer.
Lire la suite
SEP
27
2016

Pourquoi le prêt en ligne attire de plus en plus les emprunteurs ?

C’est désormais un fait ! Le prêt personnel en ligne est le crédit le plus courtisé chez nos emprunteurs belges. Certes, l’engouement n’a pas été très remarqué au moment du premier lancement de ce service sur internet, mais maintenant, les clients semblent trouver tout intérêt à l’utiliser. En effet, de nombreux emprunteurs optent aujourd’hui pour des solutions de prêt en ligne. Bien sûr, ceux qui choisissent les prêts directement via leur agence du quartier sont encore plus nombreux. Mais, le nombre croissant des clients qui préfèrent utiliser les services en ligne de financement et de prêt nous annonce un avenir très prometteur pour la FinTech (Technologie de la finance).


Les tendances actuelles en matière de prêt personnel

Le prêt personnel en particulier et le crédit à la consommation en général connait actuellement un certain dynamisme. Selon les derniers chiffres fournis par Banque Centrale de Belgique, celui-ci a connu une croissance de 5,7 % sur 12 mois (prêt direct et en ligne confondu). Jusqu’à fin juillet de cette année, 20 milliards d’euros de crédit à la consommation ont été octroyés par les banques et les établissements de crédit et le taux moyen enregistré est de 4,03 %, ce qui indique une légère baisse comparée à celui de l’année dernière.
Par ailleurs, en ce qui concerne les services de prêt en ligne, à peu près la moitié des banques et des établissements financiers en proposent de nos jours. Ils seraient une quinzaine de banques et courtiers en ligne. De leur côté, le nombre des emprunteurs qui préfèrent souscrire leur prêt personnel sur internet est également en nette croissance (+13% en 2015 comparé à 2014).


Quels sont les avantages d’un prêt personnel en ligne ?

Si le prêt personnel en ligne séduit de plus en plus de clients, c’est avant tout grâce aux multiples avantages qu’il met en avant. Parmi les plus importants, on citera en premier lieu les suivants :
- Aucun justificatif d’usage : c’est l’un des principaux avantages d’un prêt personnel en ligne. Vous n’aurez aucunement besoin de justifier l’usage dont vous allez faire de l’argent que vous obtiendrez. Il vous sera ainsi possible d’acheter ou de faire tout ce que vous voulez avec votre argent (achat auto, réparation maison, vacances, bien d’équipement etc.).
- Un taux d’intérêt attractif : il s’agit également là d’un avantage particulier du prêt personnel en ligne. Comparé au crédit renouvelable et au taux du découvert bancaire, son taux d’intérêt est relativement faible de 4.95% à 12.50%.
- Une disponibilité rapide des fonds : comme tout va vite sur internet, la disponibilité de votre argent vous parviendra également dans le meilleur délai. Comptez une quinzaine de jours. En effet, dès que l’organisme prêteur accepte votre demande, le montant de votre prêt vous sera viré le plus rapidement possible.
- Une démarche simple : avec un prêt personnel en ligne, les formalités sont très simples et rapides. Dans certains cas et chez certains établissements, il se pourrait même que vous n’ayez pas à vous déplacer. Un simple clic depuis votre domicile vous suffira pour demander votre prêt en ligne, gratuitement et sans aucun engagement.


Où trouver un prêt personnel en ligne au meilleur taux ?

La plupart des banques et établissements de crédit proposent aujourd’hui des offres de prêt personnel en ligne. Pour trouver celle qui offre le prêt au meilleur taux, référez vous à un comparateur de crédit en ligne. Il vous fournira en seulement quelques secondes les différentes offres mises en avant par les divers établissements.
Lire la suite
・ Attention, emprunter de l'argent coûte de l'argent ・
Autorité de surveillance : SPF - Economie www.economie.fgov.be