Attention, emprunter de l'argent coûte de l'argent.

Le guide de l'emprunteur

Tout savoir sur le crédit mariage

Le mariage est l’un des plus grands évènements de la vie. Mais il ne s’agit pas de se dire oui devant la famille et les amis, le mariage c’est aussi toute une organisation, bref, des dépenses. Que les mariés souhaitent le célébrer en toute intimité ou qu’ils veulent faire une grande cérémonie, ils doivent toujours préparer un budget. Pour un jour mémorable qui devrait être aussi un des meilleurs moments de la vie, pourquoi se priver d’une fête ? D’ailleurs, si vous n’aviez pas le fond nécessaire pour la célébration, le crédit mariage permet de budgéter votre projet et de réaliser vos rêves d’enfance.



Le mariage : un rêve qui a son prix !



Bien que beaucoup de personnes rêvent d’un grand mariage, tout le monde n’est pas abrité à la même enseigne en termes de financement. Même très simple, un mariage est toujours onéreux. Mieux vaut alors préciser au préalable tous les détails qui devraient composer son projet pour déterminer le budget. Pour ce faire, les mariés doivent avoir une bonne organisation. D’autant que les postes de dépenses sont multiples : les tenues des mariés (costumes, robes, chaussures, accessoires divers), le lieu de la réception, les alliances, les fleurs et décoration de tout genre, l’animation, le photographe, le traiteur et bien d’autres encore. En moyenne, la dépense est d’environ 10 000 euros, sachant que le budget est en hausse chaque année malgré la précarité des prix et de la vie en générale.



Crédit Mariage : une alternative pour un financement raisonné



Les jeunes couples ont rarement une épargne mise de côté pour le grand jour. Certes, les proches peuvent aider et peuvent participer à la réalisation du projet. En circonstance, le crédit mariage reste aussi une option intéressante pour le financer. Les futurs époux peuvent se servir de la somme issue de l’emprunt pour tout préparer de A à Z. De plus, plusieurs organismes de crédit proposent ce type de financement à travers le crédit à la consommation par exemple. En outre, le taux du crédit mariage est très attirant. Certaines offres proposent un TAEG inférieur à 2 % !



Tout crédit nécessite une comparaison



Comme avec n’importe quel autre type de prêt bancaire, les jeunes couples doivent aussi faire une comparaison et une simulation de leur crédit mariage. Ils n’ont qu’à se trouver en ligne un dispositif dédié à ces opérations. Grâce à l’outil, ils peuvent déterminer leur possibilité et définir par la suite la somme qu’il leur faudrait pour leur mariage. Comme le prêt doit être remboursé, en faisant une simulation, les futurs mariés peuvent connaitre au préalable leurs futures dépenses. En effet, ils sauront quelle mensualité ils devront assurer jusqu’à l’épuisement du prêt. Ils pourront donc décider combien ils vont emprunter et sur combien de temps ils pourront assurer le remboursement. 


En somme, le crédit mariage permet de réaliser n’importe quel rêve pour son grand jour. Mais pour profiter de la solution sans crainte de l’avenir, mieux vaut connaitre ses limites en matière de remboursement en faisant une simulation et une comparaison.
Lire la suite

Évolution des contrats de crédits en Belgique entre avril 2016 et avril 2017

Entre avril 2016 et avril 2017, les contrats de crédits en Belgique n’ont pas arrêté de surprendre. Dans l’ensemble, les consommateurs intéressés par les crédits sont devenus de plus en plus nombreux. Les besoins des foyers augmentent et les ressources financières dont ils disposent ne sont plus vraiment suffisantes. Voilà pourquoi ils ont recours à la demande de crédit. Mais la nature de leurs demandes dépend aussi de la nature de leurs projets. Certains types de crédits connaissent alors des baisses et des d’autres des hausses.



Le nombre de personnes ayant un contrat en cours pour chaque région


Les chiffres sont variables pour toutes les régions en Belgique. Au total, pour la région Flandre, en avril 2016, le nombre de personnes qui ont eu des contrats en cours était de 3 575 008. Le même mois mais pour l’année 2017, il est de 3 598 690 soit une hausse de 0,7%. En Wallonie, le total de contrats en cours était de 2 030 160 au mois d’avril 2016 contre 2 037 838 en 2017. Les chiffres montrent donc une hausse de 0,4%. L’augmentation est de 0,8% dans la région Bruxelles Capitale et elle est de 4,8% à l’étranger. En somme, tous les pourcentages sont positifs. Le nombre de consommateurs qui ont au moins un contrat en cours a donc augmenté. Cependant, certains types de crédits ont connu des baisses en matière de nombre de contrat en cours encore. Les contrats qui viennent de l’étranger dans le cadre d’un crédit hypothécaire a chuté de 1,8%. C’est le crédit à la consommation encore à l’étranger qui a connu la plus importante hausse avec 5,4% d’augmentation.



Le nombre de personnes ayant un contrat défaillant en cours pour chaque région


Il est également possible d’avoir des chiffres précis par région du nombre de contrat défaillant en cours pour chaque région. Au total, la région Flandre a enregistré un nombre de 139 469 contrats en avril 2017 contre 138 565 contrats en 2016 au même mois. Le moins de contrat a été enregistré à l’étranger avec 22 262 en 2016. Mais ce chiffre a quand même connu une variation de 10,4% en une année car il a grimpé à 24 578. Il est aussi possible de faire la comparaison pour deux types de crédits précis dont le crédit hypothécaire et le crédit à la consommation. Pour le premier type de prêt, la Flandre a enregistré une variation de 1,1% sur 12 mois alors que le taux a connu une chute de 4,3% encore sur un an pour le second type de crédit pour cette même région. En crédit hypothécaire, Wallonie a un total de crédit défaillant en cours de 21 440 en 2016 contre 20 554 pour cette année en cours. Il y a donc eu une baisse de 4,1%. Pour ce même type de crédit, le nombre de contrat défaillant a augmenté pour la région Bruxelles Capitale. Il était de 3 755 en 2016. Pour l’année 2017, au mois d’avril, il était de 3 808.
Lire la suite

La digitalisation des banques en Belgique

La mutation vers l’ère du numérique n’est plus un mythe. Elle est devenue une réalité que ce soit dans le secteur de la banque de détail ou dans celui de la banque de financement et d’investissement. En quelque sorte, cette transformation est due à la modification du comportement et des usages client ainsi qu’une réorganisation profonde du modèle opérationnel des établissements financiers. Depuis 2007, la fréquentation des agences bancaires n’a cessé de diminuer. Les banques à réseaux doivent faire face à deux tendances majeures : d’une part, les clients qui sont devenus des « digital friendly » et d’une autre part le durcissement économique qui ne cesse de causer beaucoup de changements. 


Comment la digitalisation a pu atteindre le monde bancaire ?



Plusieurs raisons ont contribué à l’innovation dans l’univers financier en général. Elles sont divisées en deux parties distinctes. D’abord, les produits issus de la nouvelle technologie à savoir les smartphones, les tablettes etc. ont gagné de plus en plus de terrain. Ils sont même devenus des outils de communication incontournable. Tous les secteurs d’activité notamment ceux des banques sont obligés de suivre la tendance et de proposer des services adaptés à ces appareils. A côté, il y a la vulgarisation d’internet. Tout le monde peut désormais se servir de ce canal pour faciliter son quotidien. Tous les métiers se conforment aux nouveaux besoins d’internet non seulement pour suivre la tendance mais surtout pour rester dans la concurrence et pour mieux approcher les consommateurs.


Ensuite, l’économie ne cesse de subir des transformations. En effet, les taux d’intérêts changent. En générale, ils sont restés durablement bas, affectant le profit global des banques. En outre, les nouvelles technologies ont permis aux clients de faire une comparaison des offres. Ils sont devenus plus volatiles et moins captifs qu’antan. Ce qui a causé une attrition clients éminente.


Pour toutes ces raisons, les banques sont confrontées à des enjeux importants. Elles sont obligées de suivre le courant pour atteindre leurs cibles et ainsi d’entrer dans l’ère du numérique.  



Les impacts de la digitalisation



Pour répondre aux nouveaux besoins du métier et notamment des attentes des consommateurs, les banques ont instauré une nouvelle forme de communication qui se fait via le digital. La relation bancaire commence à se faire à distance. Ce changement n’est pas complètement arrivé à son terme. Par contre, de plus en plus d’opérations bancaires sont désormais réalisées à distance à savoir la gestion des comptes clients, les demandes de crédits, la comparaison des offres de crédits et bien d’autres encore.
Bien qu’il semble que certains postes dans les agences bancaires soient de plus en plus menacés de disparaitre, d’autres métiers relatifs à l’usage d’internet apparaissent chez les établissements financiers. La digitalisation des banques a donné naissance à de nouveaux emplois notamment ceux qui sont liés à l’informatique et l’internet. Les banques ont besoin de personnes qui maitrisent ces domaines pour mieux gérer le changement. Les webmasters et une poignée de nouveaux métiers ont alors intégré l’univers bancaire. 
Lire la suite

Mozzeno, la plate-forme belge de prêt entre particuliers

Il y a quelques années encore, demander un prêt nécessitait des aller et retours à la banque. Désormais, tout peut se faire autrement. Il existe aujourd’hui un nouveau moyen d’obtenir un crédit et c’est en direct entre particuliers. Ces derniers peuvent être en effet des parfaits inconnus qui sont prêts à prêter des sommes aléatoires. En ce qui concerne la destination de l’argent, cela dépend du projet de chacun. La somme varie entre 1 000 et 30 000 euros. Mozzeno la plateforme belge propose justement ce genre de financement collaboratif entre particuliers.


Comment fonctionne Mozzeno ?



Selon Xavier Laoureux, un des deux fondateurs de cette plate-forme, « celle-ci se base sur un simple principe : permettre les particuliers de financer indirectement. Les prêts ne seront pas directement financés mais ce sont les instruments financiers qu’on émet. Ils viendront subventionner ces instruments, sponsoriser des prêts qui sont octroyés à des particuliers. »

Sur la plate-forme, les particuliers porteurs de projets seront les bienvenus. Quel que soit le type de projet : projet personnel, projet de réhabilitation de maison, de rénovations diverses, de construction, d’achat de biens etc. Les responsables du site analyseront d’abord leur profil pour définir s’ils seront aptes à rembourser. Ils se chargeront ensuite de trouver d’autres personnes qui seront capables de financer le projet.



Qu’en est-il de la garantie de solvabilité ?



Selon les dires du co-fondateur de la plate-forme, Mozzeno se charge de l’analyse complète du profil du demandeur de crédit. Ces responsables prendront en main le contrôle pour vous si l’emprunteur n’est pas affiché au niveau de la centrale des crédits. Ils vont aussi étudier sa capacité de remboursement en tenant compte de son âge. A partir des informations issues de cette étude, ils décideront ensuite si le profil est bon ou pas. Ce responsable a aussi affirmé qu’entre 60 et 100% de tous les crédits accordés sont assurés par un assureur.



Comment sera alors payé Mozzeno ?



En ce qui concerne leur part, Mozzeno touche une commission sur chaque emprunt. Cette somme serait ensuite comptabilisée dans le TAEG (Taux Annualisé Effectif Global). Voilà un moyen qui assure la transparence de tous les échanges effectués sur la plate-forme de prêt entre particuliers. Une autre commission serait aussi déduite des sommes qui sont utilisées par les investisseurs. Dans tous les cas, l’objectif des responsables est de faire en sorte que le transfert de valeur soit le plus important possible entre le débiteur et le créancier".

En fonction du type de prêt sous-jacent dans lequel on investit, on détermine le taux. Pour le rendement net, il faut d’abord déduire le précompte. Ce serait entre 0,6% et 3,91% nets. Mais le plus grand atout de l’usage de cette plate-forme est le fait de connaitre la nature de l’investissement.

Le regroupement de crédit n’est pas encore disponible sur cette plate-forme. Si vous aviez besoin de plus d’informations, vous pouvez aller sur le site officiel de Mozzeno. Vous pouvez aussi faire des recherches sur internet sur le prêt entre particuliers.
Lire la suite

Les avantages du crédit en ligne

Depuis la vulgarisation d’internet, presque toutes les formes d’échanges peuvent se faire à travers la toile : communication, échanges commerciaux etc. Nul besoin de se déplacer pour avoir quelques choses. Il suffit d’avoir un bon débit de connexion et tout se commande à distance. Même les échanges bancaires peuvent désormais se faire en ligne. En effet, nombreux sont les établissements financiers ou banques qui proposent des offres de crédits sur internet. Pour en profiter, il faut faire des recherches sur les moteurs de recherche et faire sa sélection.



Des offres multiples


Internet se présente en quelque sorte comme étant une grande vitrine où l’on peut trouver. Après usage d’un bon mot clé comme « crédit en ligne », « offre de crédit en ligne », « prêt bancaire en ligne » etc., on obtient une liste de résultats sur les moteurs de recherche. Mais on risque facilement de se perdre puisqu’il se peut que les résultats dépassent les milliers de pages. Pour éviter l’embarras, il faut alors avoir une bonne technique pour affiner le choix : déterminer au préalable ce que l’on souhaite obtenir. Sachant qu’il y a plusieurs types de crédits, mieux vaut définir précisément celui qui correspond le plus à son projet : crédit auto pour l’achat de voiture, crédit immobilier pour l’acquisition d’un bien immobilier, prêt personnel ou crédit de consommation pour les besoins courants du quotidien ou l’achat des mobiliers sans justificatifs etc. Plusieurs sites spécialisés, forums et blogs donnent des conseils à ce sujet.



Possibilité de faire le tri en ligne


Grâce aux divers outils dont notamment les simulateurs et les comparateurs de prêt, les internautes peuvent optimiser leur sélection. Ces dispositifs leur donnent les meilleurs résultats des offres qui correspondent le plus à leurs besoins. Le comparateur de crédit comme son nom l’indique compare toutes les offres pour trouver la meilleur. Il permet de faire une analyse gratuite, rapide et approfondie du crédit en ligne en Belgique. Le simulateur quant à lui permet de simuler le prêt et de mieux connaitre ses limites et ses capacités en matière d’emprunt. En ayant toutes ces informations, il est plus facile de choisir le crédit en fonction des besoins.



L’obtention d’un facilité par Internet


Faire une demande de prêt en ligne est vraiment facile. Il suffit de choisir l’établissement et de remplir le formulaire de demande. En général, ces banques en ligne requièrent des informations basiques comme l’identité du demandeur, ses différentes ressources financières, son statut etc. Si vous aviez un bon profil c’est-à-dire si vous êtes salarié par exemple, vous avez toutes les chances de gagner un crédit. Une fois que vous finissiez de remplir la demande, vous faites quelques clics et le tour est joué. Un responsable vous appellera ensuite pour finaliser la requête et fixer un rendez-vous pour signer la signature du contrat. En quelques heures ou quelques jours seulement, vous pouvez débloquer la somme que vous aviez demandé. Vous pouvez enfin réaliser le projet que vous aviez envisagé de faire.
Lire la suite

ACTUALITÉSVoir toute l'actualité →

JAN
15
2017

Les taux d'intérêt sont historiquement bas pour les prêts auto

Le salon de l'automobile à Bruxelles commence. C'est l'occasion idéale pour obtenir à nouveau des promotions exceptionnelles sur les offres de crédit et prêt auto.

Traditionnellement, les banques belges se font concurrence pour offrir en janvier des taux compétitifs.
L'année dernière, il y avait déjà un taux d'intérêt historiquement bas de 0,99% et ce fût Beobank qui avait fait le plus gros effort.
Cette année, c'est encore Beobank qui sort pour le salon de l'automobile le taux le plus compétitif. Résultat, un prêt auto à un taux de 0,89% cette année. Les intérêts à payer sur ce prêt auto sont évidemment très faibles. À titre d’exemple, pour une demande de prêt auto de 10.000 euros sur 48 mensualités, vous n’aurez qu’à payer 182,76 euros de taux d’intérêt. En comparaison avec beaucoup d'autres fournisseurs dont les taux suivent à 1.39% chez Créditpolis puis 1.79%% chez Cetelem, vous économiserez respectivement et sur la même simulation (10.000 euros en 48 mensualités) 103 euros et 186 euros, soit quelques pleins d'essence.

Donc, si vous envisagez d'acheter une voiture cette année et vous avez besoin d'un prêt auto c’est le moment parfait puisqu’en février les taux remontent aux alentours de 2%.
Lire la suite
SEP
27
2016

Quelle est la meilleure offre actuellement pour un prêt auto neuve ?

Avec la hausse actuelle des prix des automobiles neuves, ce type de produit n’est plus accessible à tous. Trop peu sont les particuliers qui disposent d’un revenu élevé pour financier entièrement l’achat d’un véhicule. C’est justement la raison pour laquelle des banques et des établissements financiers proposent ce que l’on appelle « prêt auto ». Comme son nom l’indique, il s’agit d’un crédit accordé à un particulier pour financer l’achat d’une voiture. Celle-ci peut être une voiture neuve ou une voiture d’occasion, tout dépend du choix de l’emprunteur et du type de crédit qu’il souhaite contracter.


Tout ce qu’il faut savoir sur le prêt auto


Le crédit voiture ou prêt auto est une formule de crédit à la consommation. Il s’agit précisément d’un crédit affecté l’achat d’un véhicule et dans ce cas-là, l’emprunteur est obligé de produire un justificatif d’achat, comprenez une facture. Toutefois, certains établissements de crédit et banques assimilent le prêt auto à un prêt personnel ou à un prêt à tempérament. C’est le cas de certains courtiers en crédit type Créditpolis, Crefibel ou encore Créditvite. Dans ce dernier cas, l’emprunteur aura le droit d’utiliser le crédit à son bon vouloir et n’aura pas à justifier l’usage dont il en a fait.
Attention toutefois au coût de l’emprunt qui est très grimpe pour un prêt personnel, jusqu’à 12.50%, et oui. A contrario, pour un crédit affecté à l’achat d’un véhicule sous présentation d’une facture, vous serez rarement au dessus des 2% TAEG (Taux Annuel Effectif Global). Vous comprendrez qu’opter pour un prêt auto plutôt qu’un prêt personnel vous reviendra à six fois moins cher. Intéressant non ?


Comment trouver le meilleur prêt auto ?

Les offres en matière de prêt auto sont très nombreuses sur le marché. En effet, presque tous les établissements bancaires et de crédit en proposent. Le seul moyen pour vous de trouver la meilleure offre est donc de comparer. Vous devez trouver l’offre qui présente le meilleur taux (TAEG) et aussi celle qui propose des conditions de remboursement flexibles. Bien sûr, vous n’aurez pas besoin de consulter les offres une par une pour cela. L’outil comparateur de prêt et crédit auto en ligne vous permet de tout savoir en seulement quelques clics. Par ailleurs, vous vous conseillons de faire plusieurs demandes de prêts auprès des plusieurs banques. Si une banque ne vous octroie pas de prêt, l’autre le pourra peut-être. Cela vous permettra aussi d’avoir un bon aperçu préalable de votre solvabilité en tant qu’emprunteur auprès d’un établissement financier. Vous pourrez ainsi mieux vous décider si vous souhaitez vraiment contracter le prêt ou non.


Les meilleurs taux actuels pour un prêt auto en Belgique

Tel que nous avons dit dans le paragraphe précédent, de nombreux établissements proposent aujourd’hui des offres de prêt auto. Toutefois, les taux qu’ils appliquent ne sont pas du tout les mêmes. Pour le cas particulier de la Belgique, Beobank propose actuellement le meilleur taux d’intérêt avec son TAEG de 1,74 % (tous types d’auto confondus, neuve ou occasion). Elle est suivie par ING, laquelle propose un TAEG de 1,75 % et à la troisième position, on retrouve Cetelem et son offre de 1,85 %.
Comme vous pouvez le voir, les taux d’intérêt pour un prêt auto est actuellement en baisse. Si vous prévoyez d’en contracter un, c’est donc le bon moment pour vous lancer.
Lire la suite
SEP
27
2016

Pourquoi le prêt en ligne attire de plus en plus les emprunteurs ?

C’est désormais un fait ! Le prêt personnel en ligne est le crédit le plus courtisé chez nos emprunteurs belges. Certes, l’engouement n’a pas été très remarqué au moment du premier lancement de ce service sur internet, mais maintenant, les clients semblent trouver tout intérêt à l’utiliser. En effet, de nombreux emprunteurs optent aujourd’hui pour des solutions de prêt en ligne. Bien sûr, ceux qui choisissent les prêts directement via leur agence du quartier sont encore plus nombreux. Mais, le nombre croissant des clients qui préfèrent utiliser les services en ligne de financement et de prêt nous annonce un avenir très prometteur pour la FinTech (Technologie de la finance).


Les tendances actuelles en matière de prêt personnel

Le prêt personnel en particulier et le crédit à la consommation en général connait actuellement un certain dynamisme. Selon les derniers chiffres fournis par Banque Centrale de Belgique, celui-ci a connu une croissance de 5,7 % sur 12 mois (prêt direct et en ligne confondu). Jusqu’à fin juillet de cette année, 20 milliards d’euros de crédit à la consommation ont été octroyés par les banques et les établissements de crédit et le taux moyen enregistré est de 4,03 %, ce qui indique une légère baisse comparée à celui de l’année dernière.
Par ailleurs, en ce qui concerne les services de prêt en ligne, à peu près la moitié des banques et des établissements financiers en proposent de nos jours. Ils seraient une quinzaine de banques et courtiers en ligne. De leur côté, le nombre des emprunteurs qui préfèrent souscrire leur prêt personnel sur internet est également en nette croissance (+13% en 2015 comparé à 2014).


Quels sont les avantages d’un prêt personnel en ligne ?

Si le prêt personnel en ligne séduit de plus en plus de clients, c’est avant tout grâce aux multiples avantages qu’il met en avant. Parmi les plus importants, on citera en premier lieu les suivants :
- Aucun justificatif d’usage : c’est l’un des principaux avantages d’un prêt personnel en ligne. Vous n’aurez aucunement besoin de justifier l’usage dont vous allez faire de l’argent que vous obtiendrez. Il vous sera ainsi possible d’acheter ou de faire tout ce que vous voulez avec votre argent (achat auto, réparation maison, vacances, bien d’équipement etc.).
- Un taux d’intérêt attractif : il s’agit également là d’un avantage particulier du prêt personnel en ligne. Comparé au crédit renouvelable et au taux du découvert bancaire, son taux d’intérêt est relativement faible de 4.95% à 12.50%.
- Une disponibilité rapide des fonds : comme tout va vite sur internet, la disponibilité de votre argent vous parviendra également dans le meilleur délai. Comptez une quinzaine de jours. En effet, dès que l’organisme prêteur accepte votre demande, le montant de votre prêt vous sera viré le plus rapidement possible.
- Une démarche simple : avec un prêt personnel en ligne, les formalités sont très simples et rapides. Dans certains cas et chez certains établissements, il se pourrait même que vous n’ayez pas à vous déplacer. Un simple clic depuis votre domicile vous suffira pour demander votre prêt en ligne, gratuitement et sans aucun engagement.


Où trouver un prêt personnel en ligne au meilleur taux ?

La plupart des banques et établissements de crédit proposent aujourd’hui des offres de prêt personnel en ligne. Pour trouver celle qui offre le prêt au meilleur taux, référez vous à un comparateur de crédit en ligne. Il vous fournira en seulement quelques secondes les différentes offres mises en avant par les divers établissements.
Lire la suite
・ Attention, emprunter de l'argent coûte de l'argent ・
Autorité de surveillance : SPF - Economie www.economie.fgov.be