Paysage bancaire en Belgique : vers de nouveaux contours dès 2018 ?

Marqué au cours des dernières années par la disparition de la Dexia, le paysage bancaire en Belgique laisse aujourd’hui apparaître 4 établissements principaux se partageant le marché : BNP Paribas Fortis, ING, KBC et Belfius. Seulement, voilà qu’un analyste de la Rabobank évoque depuis peu un possible rapprochement entre ING et Belfius. Sur ce marché très concurrentiel, cette fusion pourrait-elle être une bonne nouvelle ?


ING – Belfius : Une fusion envisageable ?

Dans un article paru dans « L’Écho », un analyste de la Rabobank estime qu’il est peut-être temps pour le géant de la bancassurance néerlandais, ING, de passer à l’attaque sur le marché belge en achetant Belfius, une banque détenue à 100% par l’État belge, qui fait figure de proie idéale. Il faut dire que dès la fin de l’année 2014, plusieurs experts de la finance avaient fait part de leur inquiétude de voir les banques belges peiner à rester rentables sur un marché marqué par une très importante concurrence. Entre BNP Paribas Fortis, ING, KBC, mais aussi Belfius, ce sont 4 acteurs majeurs qui se disputent les parts de marché et proposent des taux toujours plus bas pour attirer les clients. Mais il faut savoir qu’au cours des trois prochaines années, le groupe ING serait en capacité de créer 19 milliards d’euros de capital soit une somme largement suffisante pour s’offrir Belfius dont la valeur est estimée entre 12 et 13 milliards d’euros. Or, avec une telle fusion, ING serait en mesure de devancer BNP Paribas Fortis et devenir donc le nouveau poids lourd du secteur bancaire belge. Pourquoi s’en priverait-il ?


La fusion ING – Belfius, probablement … mais pas pour maintenant

Si la fusion d’ING et Belfius est assurément une bonne nouvelle pour le secteur bancaire belge, il n’en est probablement pas de même pour les clients qui pourraient se retrouver face à des taux de crédit moins intéressants pour eux. En attendant ces derniers peuvent se rassurer, la fusion ING – Belfius - si elle a lieu - ne s’organiserait probablement pas avant 2018 voire 2019. D’une part, ING doit être certaine d’avoir les capitaux disponibles pour conduire cette opération de croissance externe. D’autre part, l’État belge pourrait être tenté de faire augmenter la valeur de la Belfius en poursuivant son assainissement avant de la vendre. Enfin, reste l’épineuse question du rachat d’une banque publique belge par un opérateur privé néerlandais, car ne doutons pas qu’une telle opération pourrait être fortement décriée par l’opinion publique dans un pays où Flamands et Wallons ne sont déjà que rarement d’accord…


Comparer les prêts et économisez sur votre emprunt

Comparer les prêts c'est aussi agir en tant que consommateur averti. C'est aussi emprunter moins cher et au meilleur taux.

Comparer

Articles

Voir tous les articles

Jetez un oeil sur nos dernières actualités en finance personnel en Belgique et nos guides pour emprunter en tant que consommateur averti et économiser de l’argent.