Attention, emprunter de l'argent coûte de l'argent.

Actualités & Informations sur les prêts en Belgique

APR
15
2015

Paysage bancaire en Belgique : vers de nouveaux contours dès 2018 ?

Marqué au cours des dernières années par la disparition de la Dexia, le paysage bancaire en Belgique laisse aujourd’hui apparaître 4 établissements principaux se partageant le marché : BNP Paribas Fortis, ING, KBC et Belfius. Seulement, voilà qu’un analyste de la Rabobank évoque depuis peu un possible rapprochement entre ING et Belfius. Sur ce marché très concurrentiel, cette fusion pourrait-elle être une bonne nouvelle ?

ING – Belfius : Une fusion envisageable ?

Dans un article paru dans « L’Écho », un analyste de la Rabobank estime qu’il est peut-être temps pour le géant de la bancassurance néerlandais, ING, de passer à l’attaque sur le marché belge en achetant Belfius, une banque détenue à 100% par l’État belge, qui fait figure de proie idéale.
Il faut dire que dès la fin de l’année 2014, plusieurs experts de la finance avaient fait part de leur inquiétude de voir les banques belges peiner à rester rentables sur un marché marqué par une très importante concurrence. Entre BNP Paribas Fortis, ING, KBC, mais aussi Belfius, ce sont 4 acteurs majeurs qui se disputent les parts de marché et proposent des taux toujours plus bas pour attirer les clients.
Mais il faut savoir qu’au cours des trois prochaines années, le groupe ING serait en capacité de créer 19 milliards d’euros de capital soit une somme largement suffisante pour s’offrir Belfius dont la valeur est estimée entre 12 et 13 milliards d’euros. Or, avec une telle fusion, ING serait en mesure de devancer BNP Paribas Fortis et devenir donc le nouveau poids lourd du secteur bancaire belge. Pourquoi s’en priverait-il ?

La fusion ING – Belfius, probablement … mais pas pour maintenant

Si la fusion d’ING et Belfius est assurément une bonne nouvelle pour le secteur bancaire belge, il n’en est probablement pas de même pour les clients qui pourraient se retrouver face à des taux de crédit moins intéressants pour eux.
En attendant ces derniers peuvent se rassurer, la fusion ING – Belfius - si elle a lieu - ne s’organiserait probablement pas avant 2018 voire 2019. D’une part, ING doit être certaine d’avoir les capitaux disponibles pour conduire cette opération de croissance externe. D’autre part, l’État belge pourrait être tenté de faire augmenter la valeur de la Belfius en poursuivant son assainissement avant de la vendre.
Enfin, reste l’épineuse question du rachat d’une banque publique belge par un opérateur privé néerlandais, car ne doutons pas qu’une telle opération pourrait être fortement décriée par l’opinion publique dans un pays où Flamands et Wallons ne sont déjà que rarement d’accord…
Lire la suite
APR
15
2015

Gand, première ville belge à accepter le paiement en bitcoins !

Créée en 2009, la monnaie virtuelle bitcoin a beaucoup fait parler d’elle depuis son instauration, et ce aussi bien positivement que négativement. Pour autant, au cours des derniers mois, elle poursuit son développement et si PayPal s’est récemment ouvert aux bitcoins, plusieurs villes comme Vancouver (Canada) ou Arnhem (Pays-Bas) ont installé des distributeurs-échangeurs de bitcoins dans les rues. Une initiative également suivie avec brio par une ville belge, Gand.

Gand fait place libre aux bitcoins dans son centre-ville

Voilà maintenant de longs mois qu’Andreas Wauters et Roland Creve, deux Gantois très investis dans le projet « Gent Bitcoinstad » font tout pour que leur ville devienne la première cité belge à accepter le paiement en bitcoins.
Cette monnaie digitale, qui permet de transférer de l’argent entre deux acteurs sans intermédiaire, pourrait effectivement révolutionner bien des choses si elle venait à se populariser comme l’espèrent certains.
Quand Gand a accueilli un distributeur et échangeur de bitcoins en septembre 2014, le succès a rapidement été au rendez-vous puisque depuis, ce ne sont pas moins de 20 enseignes qui acceptent d’être payées sous la forme de bitcoins à faire convertir ensuite en la devise de leur choix sur leur compte.
Principalement situées dans le quartier étudiant et tenues par des jeunes, ces boutiques ont voulu montrer le chemin à suivre à la concurrence et espère bien qu’à Gand, la monnaie digitale connaîtra un aussi grand succès qu’à Arnhem où elle séduit chaque jour de nouveaux commerçants de la ville.

La Gentbincoinstad, l’évènement inaugural du bitcoin à Gand

C’est le 18 avril, soit ce samedi, que les travaux conduits par Wauters et Creve vont enfin porter leurs fruits et donner une nouvelle dimension à la ville de Gand.
En effet, c’est ce vendredi que se tient la GentbitcoinStad, une grande soirée d’inauguration où tous les Gantois, et Belges plus généralement, pourront venir découvrir le paiement par Bitcoin.
Révolutionnaire aussi bien pour les acheteurs que pour les commerçants, il pourrait tout de même en effrayer quelques-uns, peu averti par les nouvelles solutions de paiement et craignant une trop importante volatilité du cours du bitcoin.
Il n’empêche que l’expérience bitcoin se devait d’être tentée dans plusieurs grandes villes. Reste à voir si ces expériences seront concluantes et donneront enfin à cette monnaie virtuelle le coup de pouce dont elle a tant besoin pour pouvoir s’imposer durablement dans notre vie quotidienne.
Lire la suite
APR
13
2015

Une plateforme de crédit entre particuliers en Belgique, rêve ou future réalité ?

Alors qu’une réforme vient de chambouler, au 1er avril 2015, les conditions d’octroi d’un crédit à la consommation en Belgique, de nombreux ménages se demandent si voir un acteur déferler sur le marché en proposant du crédit entre particuliers est probable ou non. Nous avons essayé de vous apporter nos propres réponses.

Prêt d’union, le nouveau venu qui a bouleversé le marché du crédit en France

Dans l’univers très concurrentiel des crédits à la consommation en ligne, un acteur des plus originaux est parvenu à se faire une place à côté des célèbres Cofidis et Sofinco, il s’agit de Prêt d’Union, une jeune entreprise au concept totalement novateur.
Prêt d’Union n’est effectivement pas une société de crédit, mais bien une jeune start-up qui propose des services de crédits entre particuliers. Pour se faire une place sur le marché, Prêt d’Union a réussi en 2013 et 2014 à proposer des taux parmi les plus bas proposés sur le secteur.
Et aujourd’hui, tout le monde semble gagnant puisque si les demandeurs de crédit voient une réponse leur être apportée sous moins de 24 heures pour profiter d’un taux intéressant, les prêteurs d’argent disposent pour leur part d’un rendement compris entre 4 et 6 % selon la nature et les conditions du prêt.

Le crédit entre particuliers bientôt développé en Belgique ?

À la vue de la réussite du projet « Prêt d’Union » en France, beaucoup de ménages belges espéraient pouvoir prochainement profiter de crédit entre particuliers, mais il ne devrait rien en être.
En effet, le 1er avril 2015, est entrée en vigueur une réforme du crédit à la consommation en Belgique visant à mieux protéger les souscripteurs de crédit face à des opérateurs de moins en moins scrupuleux.
Diverses modifications ont été apportées dans les conditions d’octroi d’un crédit à la consommation alors que le gouvernement belge a décidé d’effectuer des contrôles bien plus stricts et réguliers des opérateurs.
Dans ce contexte bien particulier, difficile donc d’imaginer les autorités locales autoriser un nouvel acteur proposant du crédit entre particuliers. Probablement, serait-ce là ouvrir une nouvelle voie périlleuse dans laquelle pourraient tenter de s’incruster des opérateurs malveillants.
Lire la suite
APR
13
2015

1er avril 2015 : Une réforme pour une protection améliorée des consommateurs face aux crédits

L’entrée en vigueur de la réforme sur les conditions d’octroi des crédits en matière de consommation était attendue depuis un certain temps en Belgique d’autant qu’était observée une véritable hausse de ménages prenant la voie du surendettement en raison de leur incapacité à rembourser leurs crédits actuels. Depuis le 1er avril 2015, le texte s’applique. Aussi, voyons dans le détail ce qui va changer…


Le Gouvernement fédéral change les règles du jeu en matière de crédit à la consommation

Alors que la fin du mois de février avait vu la Belgique atteindre un nouveau record en matière de retard de remboursement de crédits à la consommation avec 352 000 foyers en difficulté pour faire face aux échéances, le Gouvernement fédéral a décidé de réagir rapidement.
Au 1er avril 2015, est donc entrée en vigueur une nouvelle réforme qui vise à mieux protéger les consommateurs face aux opérateurs de crédit. Ces derniers et leurs pratiques sont d’ailleurs clairement dans le viseur du gouvernement.
Entre autres, la réforme renforce l’interdiction de démarchage des opérateurs de crédit et l’obligation de fournir à tous les consommateurs à qui ils prêtent un formulaire afin d’assurer une plus grande transparence.

Au rang des nouveautés également, l’impossibilité de faire souscrire un crédit à la consommation à un ménage ayant déjà un retard de paiement de plus de 1000 € sur d’autres crédits. De sages décisions qui devraient permettre de lutter contre les pratiques peu scrupuleuses de nombreux établissements de crédit.

D’autant que la réforme a offert la possibilité aux inspecteurs veillant au respect de ces règles de réaliser du « mystery shopping ». Certains opérateurs pourraient donc vaciller, pris la main dans le sac à de petites combines...

Vers un recul des crédits à la consommation !


Le meilleur encadrement de l’octroi des crédits à la consommation devrait avoir pour effet de diminuer leur nombre puisque certains individus qui espéraient pouvoir y prétendre vont s’en retrouver écartés.
Pour autant, à l’heure où les vacances de printemps, mais aussi d’été, approchent à grands pas, ne perdez pas à l’esprit qu’un crédit peut vous permettre d’accroître substantiellement votre budget vacances et de vous offrir quelques petits plaisirs supplémentaires.
Si tel est le cas, il vous faudra recourir à un comparateur d’offres de prêt en ligne comme simulationpret.be afin de bénéficier du crédit au meilleur taux et donc d’une réserve supplémentaire d‘argent liquide obtenue sans vous ruiner.
Lire la suite
MAR
13
2015

Bien choisir sa carte de crédit n’est pas si simple…

En Belgique, comme dans la plupart des pays européens, il n’est vraiment pas aisé de bien choisir sa carte de crédit tant l’offre est importante. Voici donc un aperçu des cartes de crédit disponibles et une comparaison des différents services qui les accompagnent.

Une large offre de cartes de crédit disponibles

Bien conscients que la carte de crédit est devenue un moyen de paiement indispensable à de nombreux ménages, les établissements bancaires la déclinent en de multiples modèles au point qu’il peut parfois être compliqué de ne pas se tromper en la choisissant.
En effet, certaines banques proposent des cartes de crédit prépayées permettant à son possesseur d’avoir toujours une réserve d’argent sur lui. Véritable produit d’entrée de gamme, elle souffre toutefois de la concurrence d’autres produits.
Les  cartes de crédit dédiées aux étudiants ont, elles, le vent en poupe et la plupart des établissements bancaires en proposent. Elles se caractérisent par un bas prix, mais aussi une limite de dépenses adaptée aux budgets des étudiants.

Pour autant, l’essentiel du marché se compose de cartes de crédit Visa et MasterCard que les établissements bancaires déclinent en gamme Classique, Gold et Platinum.

Comparer les cartes de crédit, la meilleure solution pour bien choisir

Au moment de choisir votre future carte de crédit, la comparaison des différents produits disponibles est une excellente idée. Vous découvrirez alors que les deux fournisseurs de cartes, Visa et MasterCard, proposent, pour chaque niveau de gamme, des produits quasi similaires, MasterCard disposant juste de quelques partenariats supplémentaires pour profiter de réductions lors d’achats en ligne.
Reste à savoir vers quelle gamme vous orienter. Accompagnant le plus souvent l’ouverture d’un compte, la carte de crédit dite « Classique » est celle possédée par la plupart des Belges. Elle permet d’acheter en ligne comme dans les boutiques physiques et de disposer, chez certaines banques, d’une assurance achats.
Avec la carte de crédit « Gold » apparaît la notion « haut de gamme » puisqu’une large palette de services est disponible, prenant la forme de garanties d’assurances (annulation voyage, vol de bagages, responsabilité civile à l’étranger, etc.) et d’assistance (principalement en cas d’accident, maladie ou décès à l’étranger).
Enfin, la carte de crédit « Platinum » ou « Black » est réservée aux très hauts revenus. Elle inclut les mêmes services d’assistance et d’assurance qu’une carte Gold (mais avec des garanties financières plus élevées) ainsi qu’un service de conciergerie très apprécié des bénéficiaires.
Lire la suite

ACTUALITÉSVoir toute l'actualité →

JAN
15
2017

Les taux d'intérêt sont historiquement bas pour les prêts auto

Le salon de l'automobile à Bruxelles commence. C'est l'occasion idéale pour obtenir à nouveau des promotions exceptionnelles sur les offres de crédit et prêt auto.

Traditionnellement, les banques belges se font concurrence pour offrir en janvier des taux compétitifs.
L'année dernière, il y avait déjà un taux d'intérêt historiquement bas de 0,99% et ce fût Beobank qui avait fait le plus gros effort.
Cette année, c'est encore Beobank qui sort pour le salon de l'automobile le taux le plus compétitif. Résultat, un prêt auto à un taux de 0,89% cette année. Les intérêts à payer sur ce prêt auto sont évidemment très faibles. À titre d’exemple, pour une demande de prêt auto de 10.000 euros sur 48 mensualités, vous n’aurez qu’à payer 182,76 euros de taux d’intérêt. En comparaison avec beaucoup d'autres fournisseurs dont les taux suivent à 1.39% chez Créditpolis puis 1.79%% chez Cetelem, vous économiserez respectivement et sur la même simulation (10.000 euros en 48 mensualités) 103 euros et 186 euros, soit quelques pleins d'essence.

Donc, si vous envisagez d'acheter une voiture cette année et vous avez besoin d'un prêt auto c’est le moment parfait puisqu’en février les taux remontent aux alentours de 2%.
Lire la suite
SEP
27
2016

Quelle est la meilleure offre actuellement pour un prêt auto neuve ?

Avec la hausse actuelle des prix des automobiles neuves, ce type de produit n’est plus accessible à tous. Trop peu sont les particuliers qui disposent d’un revenu élevé pour financier entièrement l’achat d’un véhicule. C’est justement la raison pour laquelle des banques et des établissements financiers proposent ce que l’on appelle « prêt auto ». Comme son nom l’indique, il s’agit d’un crédit accordé à un particulier pour financer l’achat d’une voiture. Celle-ci peut être une voiture neuve ou une voiture d’occasion, tout dépend du choix de l’emprunteur et du type de crédit qu’il souhaite contracter.


Tout ce qu’il faut savoir sur le prêt auto


Le crédit voiture ou prêt auto est une formule de crédit à la consommation. Il s’agit précisément d’un crédit affecté l’achat d’un véhicule et dans ce cas-là, l’emprunteur est obligé de produire un justificatif d’achat, comprenez une facture. Toutefois, certains établissements de crédit et banques assimilent le prêt auto à un prêt personnel ou à un prêt à tempérament. C’est le cas de certains courtiers en crédit type Créditpolis, Crefibel ou encore Créditvite. Dans ce dernier cas, l’emprunteur aura le droit d’utiliser le crédit à son bon vouloir et n’aura pas à justifier l’usage dont il en a fait.
Attention toutefois au coût de l’emprunt qui est très grimpe pour un prêt personnel, jusqu’à 12.50%, et oui. A contrario, pour un crédit affecté à l’achat d’un véhicule sous présentation d’une facture, vous serez rarement au dessus des 2% TAEG (Taux Annuel Effectif Global). Vous comprendrez qu’opter pour un prêt auto plutôt qu’un prêt personnel vous reviendra à six fois moins cher. Intéressant non ?


Comment trouver le meilleur prêt auto ?

Les offres en matière de prêt auto sont très nombreuses sur le marché. En effet, presque tous les établissements bancaires et de crédit en proposent. Le seul moyen pour vous de trouver la meilleure offre est donc de comparer. Vous devez trouver l’offre qui présente le meilleur taux (TAEG) et aussi celle qui propose des conditions de remboursement flexibles. Bien sûr, vous n’aurez pas besoin de consulter les offres une par une pour cela. L’outil comparateur de prêt et crédit auto en ligne vous permet de tout savoir en seulement quelques clics. Par ailleurs, vous vous conseillons de faire plusieurs demandes de prêts auprès des plusieurs banques. Si une banque ne vous octroie pas de prêt, l’autre le pourra peut-être. Cela vous permettra aussi d’avoir un bon aperçu préalable de votre solvabilité en tant qu’emprunteur auprès d’un établissement financier. Vous pourrez ainsi mieux vous décider si vous souhaitez vraiment contracter le prêt ou non.


Les meilleurs taux actuels pour un prêt auto en Belgique

Tel que nous avons dit dans le paragraphe précédent, de nombreux établissements proposent aujourd’hui des offres de prêt auto. Toutefois, les taux qu’ils appliquent ne sont pas du tout les mêmes. Pour le cas particulier de la Belgique, Beobank propose actuellement le meilleur taux d’intérêt avec son TAEG de 1,74 % (tous types d’auto confondus, neuve ou occasion). Elle est suivie par ING, laquelle propose un TAEG de 1,75 % et à la troisième position, on retrouve Cetelem et son offre de 1,85 %.
Comme vous pouvez le voir, les taux d’intérêt pour un prêt auto est actuellement en baisse. Si vous prévoyez d’en contracter un, c’est donc le bon moment pour vous lancer.
Lire la suite
SEP
27
2016

Pourquoi le prêt en ligne attire de plus en plus les emprunteurs ?

C’est désormais un fait ! Le prêt personnel en ligne est le crédit le plus courtisé chez nos emprunteurs belges. Certes, l’engouement n’a pas été très remarqué au moment du premier lancement de ce service sur internet, mais maintenant, les clients semblent trouver tout intérêt à l’utiliser. En effet, de nombreux emprunteurs optent aujourd’hui pour des solutions de prêt en ligne. Bien sûr, ceux qui choisissent les prêts directement via leur agence du quartier sont encore plus nombreux. Mais, le nombre croissant des clients qui préfèrent utiliser les services en ligne de financement et de prêt nous annonce un avenir très prometteur pour la FinTech (Technologie de la finance).


Les tendances actuelles en matière de prêt personnel

Le prêt personnel en particulier et le crédit à la consommation en général connait actuellement un certain dynamisme. Selon les derniers chiffres fournis par Banque Centrale de Belgique, celui-ci a connu une croissance de 5,7 % sur 12 mois (prêt direct et en ligne confondu). Jusqu’à fin juillet de cette année, 20 milliards d’euros de crédit à la consommation ont été octroyés par les banques et les établissements de crédit et le taux moyen enregistré est de 4,03 %, ce qui indique une légère baisse comparée à celui de l’année dernière.
Par ailleurs, en ce qui concerne les services de prêt en ligne, à peu près la moitié des banques et des établissements financiers en proposent de nos jours. Ils seraient une quinzaine de banques et courtiers en ligne. De leur côté, le nombre des emprunteurs qui préfèrent souscrire leur prêt personnel sur internet est également en nette croissance (+13% en 2015 comparé à 2014).


Quels sont les avantages d’un prêt personnel en ligne ?

Si le prêt personnel en ligne séduit de plus en plus de clients, c’est avant tout grâce aux multiples avantages qu’il met en avant. Parmi les plus importants, on citera en premier lieu les suivants :
- Aucun justificatif d’usage : c’est l’un des principaux avantages d’un prêt personnel en ligne. Vous n’aurez aucunement besoin de justifier l’usage dont vous allez faire de l’argent que vous obtiendrez. Il vous sera ainsi possible d’acheter ou de faire tout ce que vous voulez avec votre argent (achat auto, réparation maison, vacances, bien d’équipement etc.).
- Un taux d’intérêt attractif : il s’agit également là d’un avantage particulier du prêt personnel en ligne. Comparé au crédit renouvelable et au taux du découvert bancaire, son taux d’intérêt est relativement faible de 4.95% à 12.50%.
- Une disponibilité rapide des fonds : comme tout va vite sur internet, la disponibilité de votre argent vous parviendra également dans le meilleur délai. Comptez une quinzaine de jours. En effet, dès que l’organisme prêteur accepte votre demande, le montant de votre prêt vous sera viré le plus rapidement possible.
- Une démarche simple : avec un prêt personnel en ligne, les formalités sont très simples et rapides. Dans certains cas et chez certains établissements, il se pourrait même que vous n’ayez pas à vous déplacer. Un simple clic depuis votre domicile vous suffira pour demander votre prêt en ligne, gratuitement et sans aucun engagement.


Où trouver un prêt personnel en ligne au meilleur taux ?

La plupart des banques et établissements de crédit proposent aujourd’hui des offres de prêt personnel en ligne. Pour trouver celle qui offre le prêt au meilleur taux, référez vous à un comparateur de crédit en ligne. Il vous fournira en seulement quelques secondes les différentes offres mises en avant par les divers établissements.
Lire la suite
・ Attention, emprunter de l'argent coûte de l'argent ・
Autorité de surveillance : SPF - Economie www.economie.fgov.be