Actualités & Info sur la finance en Belgique

toute l'actualité
JUN
03
2012

Le micro-prêt en Belgique avec Ferratum

source : www.simulationpret.be
Vous souhaitez emprunter 50€, 100€ ou bien encore 200€ et rembourser sous 15 à 30 jours la société Ferratum vous le propose dorénavant. Avant que le micro crédit ne soit arrivé en Belgique, ceux qui avaient besoin d’un prêt d’une valeur inférieure à 200€ ne pouvaient se le procurer. Aujourd’hui, de nombreux pays européens dont la Belgique offrent ce nouveau type de crédit à fort succès qui aurait déjà séduit plus de 10 millions de clients chez Ferratum. Même si ils pouvaient envisager une demande de crédit plus élevée, ce service plus pratique et efficace que les banques répond à un vrai besoin lors de dépenses exceptionnelles.

Tout a été pensé pour que votre demande d’emprunt soit pratique (depuis votre mobile, via Internet ou SMS) et rapide (réponse de principe sous environ 10 minutes). Après confirmation de votre part, l’argent est transférée directement sur votre compte.

DEMANDER UN MICRO CRÉDIT SUR FERRATUM - DEVIS GRATUIT
tout l'actualité

ACTUALITÉSVoir toute l'actualité →

APR
16
2015

Un crédit économique grâce à la simulation de prêt personnel

Le prêt personnel permet de bénéficier du budget nécessaire pour réaliser vos projets.  Avec un rythme de remboursement  déterminé en fonction de vos capacités, vous concrétisez vos envies sans toucher à vos économies.  Pour connaître les différents taux et les comparer, utilisez un simulateur de crédit.

Pourquoi comparer les offres de prêt personnel ?

La simulation de prêt en ligne compare les différentes offres de crédits personnels. Elle affiche les résultats les plus pertinents, choisis en rapport avec vos besoins et votre profil.  Les données présentées concernent : le taux d’intérêt du crédit, sa durée, le nombre de mensualités et le montant total dû.
Avec l’outil, le consommateur peut déceler la solution de prêt personnel la plus économique. Le comparateur de crédit dévoile l’offre la plus compétitive. Le simulateur a aussi vocation, à informer les utilisateurs sur le coût réel d’un emprunt. Une réflexion, concernant leur capacité d’engagement, est alors possible. Le pourcentage d’endettement ne peut excéder un tiers des revenus, le simulateur de prêts, permet de savoir si votre projet est réaliste.

Pour quels projets simuler un prêt personnel ?

La simulation de prêt personnel est disponible pour différents crédits. Dans une optique de rénovation ou d’agrandissement d’une maison, le prêt travaux est parfait. Avec cet apport financier, vous réalisez vos projets  sans toucher à vos économies. Comparez les offres avec un simulateur de crédit en ligne, il vous aidera à déterminer celle qui a le taux le plus attractif.
Le prêt auto, le prêt loisirs et le prêt personnel trésorerie sont aussi comparables en ligne. Si vous prévoyez d’acheter un nouveau véhicule, de voyager, ou que vous faites face à des dépenses imprévues, l’apport financier d’un prêt vous sera plus qu’utile. Pour déterminer l’offre la plus intéressante, consultez un simulateur de crédit.
Lire la suite
APR
15
2015

Paysage bancaire en Belgique : vers de nouveaux contours dès 2018 ?

Marqué au cours des dernières années par la disparition de la Dexia, le paysage bancaire en Belgique laisse aujourd’hui apparaître 4 établissements principaux se partageant le marché : BNP Paribas Fortis, ING, KBC et Belfius. Seulement, voilà qu’un analyste de la Rabobank évoque depuis peu un possible rapprochement entre ING et Belfius. Sur ce marché très concurrentiel, cette fusion pourrait-elle être une bonne nouvelle ?

ING – Belfius : Une fusion envisageable ?

Dans un article paru dans « L’Écho », un analyste de la Rabobank estime qu’il est peut-être temps pour le géant de la bancassurance néerlandais, ING, de passer à l’attaque sur le marché belge en achetant Belfius, une banque détenue à 100% par l’État belge, qui fait figure de proie idéale.
Il faut dire que dès la fin de l’année 2014, plusieurs experts de la finance avaient fait part de leur inquiétude de voir les banques belges peiner à rester rentables sur un marché marqué par une très importante concurrence. Entre BNP Paribas Fortis, ING, KBC, mais aussi Belfius, ce sont 4 acteurs majeurs qui se disputent les parts de marché et proposent des taux toujours plus bas pour attirer les clients.
Mais il faut savoir qu’au cours des trois prochaines années, le groupe ING serait en capacité de créer 19 milliards d’euros de capital soit une somme largement suffisante pour s’offrir Belfius dont la valeur est estimée entre 12 et 13 milliards d’euros. Or, avec une telle fusion, ING serait en mesure de devancer BNP Paribas Fortis et devenir donc le nouveau poids lourd du secteur bancaire belge. Pourquoi s’en priverait-il ?

La fusion ING – Belfius, probablement … mais pas pour maintenant

Si la fusion d’ING et Belfius est assurément une bonne nouvelle pour le secteur bancaire belge, il n’en est probablement pas de même pour les clients qui pourraient se retrouver face à des taux de crédit moins intéressants pour eux.
En attendant ces derniers peuvent se rassurer, la fusion ING – Belfius - si elle a lieu - ne s’organiserait probablement pas avant 2018 voire 2019. D’une part, ING doit être certaine d’avoir les capitaux disponibles pour conduire cette opération de croissance externe. D’autre part, l’État belge pourrait être tenté de faire augmenter la valeur de la Belfius en poursuivant son assainissement avant de la vendre.
Enfin, reste l’épineuse question du rachat d’une banque publique belge par un opérateur privé néerlandais, car ne doutons pas qu’une telle opération pourrait être fortement décriée par l’opinion publique dans un pays où Flamands et Wallons ne sont déjà que rarement d’accord…
Lire la suite
APR
15
2015

Gand, première ville belge à accepter le paiement en bitcoins !

Créée en 2009, la monnaie virtuelle bitcoin a beaucoup fait parler d’elle depuis son instauration, et ce aussi bien positivement que négativement. Pour autant, au cours des derniers mois, elle poursuit son développement et si PayPal s’est récemment ouvert aux bitcoins, plusieurs villes comme Vancouver (Canada) ou Arnhem (Pays-Bas) ont installé des distributeurs-échangeurs de bitcoins dans les rues. Une initiative également suivie avec brio par une ville belge, Gand.

Gand fait place libre aux bitcoins dans son centre-ville

Voilà maintenant de longs mois qu’Andreas Wauters et Roland Creve, deux Gantois très investis dans le projet « Gent Bitcoinstad » font tout pour que leur ville devienne la première cité belge à accepter le paiement en bitcoins.
Cette monnaie digitale, qui permet de transférer de l’argent entre deux acteurs sans intermédiaire, pourrait effectivement révolutionner bien des choses si elle venait à se populariser comme l’espèrent certains.
Quand Gand a accueilli un distributeur et échangeur de bitcoins en septembre 2014, le succès a rapidement été au rendez-vous puisque depuis, ce ne sont pas moins de 20 enseignes qui acceptent d’être payées sous la forme de bitcoins à faire convertir ensuite en la devise de leur choix sur leur compte.
Principalement situées dans le quartier étudiant et tenues par des jeunes, ces boutiques ont voulu montrer le chemin à suivre à la concurrence et espère bien qu’à Gand, la monnaie digitale connaîtra un aussi grand succès qu’à Arnhem où elle séduit chaque jour de nouveaux commerçants de la ville.

La Gentbincoinstad, l’évènement inaugural du bitcoin à Gand

C’est le 18 avril, soit ce samedi, que les travaux conduits par Wauters et Creve vont enfin porter leurs fruits et donner une nouvelle dimension à la ville de Gand.
En effet, c’est ce vendredi que se tient la GentbitcoinStad, une grande soirée d’inauguration où tous les Gantois, et Belges plus généralement, pourront venir découvrir le paiement par Bitcoin.
Révolutionnaire aussi bien pour les acheteurs que pour les commerçants, il pourrait tout de même en effrayer quelques-uns, peu averti par les nouvelles solutions de paiement et craignant une trop importante volatilité du cours du bitcoin.
Il n’empêche que l’expérience bitcoin se devait d’être tentée dans plusieurs grandes villes. Reste à voir si ces expériences seront concluantes et donneront enfin à cette monnaie virtuelle le coup de pouce dont elle a tant besoin pour pouvoir s’imposer durablement dans notre vie quotidienne.
Lire la suite
・ Attention, emprunter de l'argent coûte de l'argent ・